Travail Quotes

Quotes tagged as "travail" Showing 1-24 of 24
Anthony Liccione
“The chains that break you, are the chains that make you. And the chains that make you, are the chains you break.”
Anthony Liccione

Charles Grandison Finney
“A revival may be expected when Christians have a spirit of prayer for a revival. That is, when they pray as if their hearts were set upon it. When Christians have the spirit of prayer for a revival. When they go about groaning out their hearts desire. When they have real travail of soul.”
Charles Finney

Roman Payne
“Ô, the wine of a woman from heaven is sent,
more perfect than all that a man can invent.”
Roman Payne, The Love of Europa: Limited Time Edition
tags: activity, adventuress, aesthete, alive, allegory, ambition, at-one, beautiful, being-alive, body, body-fluids, bravery, children, compass, courage, daring, desire, direction, discovery, dreameress, dreams, drive, empowerment, enjoying, europa, exile, expatriate, experience, exploration, female, female-beauty, female-characters, female-empowerment, female-hero, female-liberation, females, femenism, feminine, feminine-power, femininity, feminism, feminismo, feminismo-radical, femme, filles, first-love, foreplay, freedom, fundamental, gentle, girl, girl-power, girl-quotes, girlpower, girls, goal, goals, happiness, hearts, human, imagination, inspiration, inspirational, inspirational-life, inspire, kiss, life, life-philosophy, literature, living, love, loving, map, memory, motivation, oral, oral-sex, painful, passion, passionate, payne, poetess, poetry, power, pretty, roam, roaming, roman-payne, roman-payne-quote, romantic, running, sacred, secretive, seduce, seduce-woman, seduce-women, seduction, seductive, self-discovery, sensual, sensuality, separation, sex, soul, strength, suffer, suffering, surrender, survival, survive, sweet, tags-adventuress, the-love-of-europa, the-self, the-wanderess, time, tormenting, travail, travailler, travel, travel-quotes, traveler, traveling-abroad, traveling-alone, traveling-around-the-world, traveller, travelling, vagina, vaginas, wander, wanderer, wanderers, wanderess, wanderess-quote, wandering, wanderlove, wanderlust, wandran, wayfarer, wayfaring, west-germanic, wildness, wine, wine-women, wisdom, woman, woman-s-character, woman-s-strength, womanhood, womans-strength, women, women-s-inspirational, women-s-liberation, women-s-strength, word-meanings, words, work, young-love

Israelmore Ayivor
“Many were the steps taken in doubt, that saw their shapeless ends in no time. Those who travail in faith today will truimph in joy tomorrow. Let faith lead the way.”
Israelmore Ayivor

Haruki Murakami
“Le travail ne représentait qu'ennui pour moi, je détestais aller au bureau. Je me sentais vraiment oppressé. J'avais l'impression que mon moi véritable se rétrécissait de plus en plus, et que j'allais finir par disparaître.”
Haruki Murakami, South of the Border, West of the Sun

Oscar Wilde
“Behind every exquisite thing that existed, there was something tragic. World's had to be in travail, that the meanest flower might blow...”
Oscar Wilde, The Picture of Dorian Gray

Boris Vian
“_ Pourquoi sont-ils si méprisants ? demanda Chloé. Ce n'est pas tellement bien de travailler...
_ On leur a dit que c’était bien, dit Colin. En général, on trouve ça bien. En fait, personne ne le pense. On le fait par habitude et pour ne pas y penser, justement.
_ En tout cas, c'est idiot de faire un travail que des machines pourraient faire.
_ Il faut construire des machines, dit Colin. Qui le fera?
_ Oh! Evidemment, dit Chloé. Pour faire un œuf, il faut une poule, mais, une fois qu'on a la poule, on peut avoir des tas d’œufs. Il vaut donc mieux commencer par la poule.
_ Il faudrait savoir, dit Colin, qui empêche de faire des machines. C'est le temps qui doit manquer. Les gens perdent leur temps à vivre, alors, il ne leur en reste plus pour travailler.
_ Ce n'est pas plutôt le contraire? dit Chloé.
_ Non, dit Colin. S'ils avaient le temps de construire les machines, après ils n'auraient plus besoin de rien faire. Ce que je veux dire c'est qu'ils travaillent pour vivre au lieu de travailler à construire des machines qui les feraient vivre sans travailler.
_ C'est compliqué, estima Chloé.
_ Non, dit Colin. C'est très simple. Ça devrait, bien entendu, venir progressivement. Mais, on perd tellement de temps à faire des choses qui s'usent...
- Mais, tu crois qu'ils n'aimeraient pas mieux rester chez eux et embrasser leur femme et aller à la piscine et aux divertissements?
- Non, dit Colin. Parce qu'ils n'y pensent pas.
- Mais est-ce que c'est leur faute si ils croient que c'est bien de travailler?
- Non, dit Colin, ce n'est pas leur faute. C'est parce qu'on leur a dit : « Le travail, c'est sacré, c'est bien, c'est beau, c'est ce qui compte avant tout, et seuls les travailleurs ont droit à tout. » Seulement, on s'arrange pour les faire travailler tout le temps et alors ils ne peuvent pas en profiter.
_ Mais, alors, ils sont bêtes? dit Chloé.
_ Oui, ils sont bêtes, dit Colin. C'est pour ça qu'ils sont d'accord avec ceux qui leur font croire que le travail c'est ce qu'il y a de mieux. Ça leur évite de réfléchir et de chercher à progresser et à ne plus travailler.”
Boris Vian, L'Écume des jours

Israelmore Ayivor
“If you let your man-made actions to be more frequent than your man-said words you will travail with praise in man-win visions. Do more, say less, win big.”
Israelmore Ayivor

Albert Camus
“La vraie générosité envers l'avenir consiste à tout donner au présent.”
Albert Camus, L'homme révolté

John Steinbeck
“How often one goes to sleep troubled and full of pain, not knowing what causes the travail, and in the morning a whole new direction and clearness is there, maybe the result of the black reasoning. And again there are mornings when ecstasy bubbles in the blood, and the stomach and chest are tight and electric with joy, and nothing in the thoughts to justify it or cause it.”
John Steinbeck, East of Eden

“​If You have Chosen a Destination, You Must Find a Path. if You have Chosen a Path, You Must Find the Destination. You can Never Choose Both.”
Vineet Raj Kapoor

“The work trains the youth. I have a start of old age ... (Le travail forme la jeunesse. - J'ai un début de vieillesse ...)”
Charles de Leusse

Karl Marx
“La classe des ouvriers modernes, qui ne vivent qu'à la condition de trouver du travail, et qui n'en trouvent plus dès que leur travail cesse d'agrandir le capital. Les ouvriers, contraints de se vendre au jour le jour, sont une marchandise comme tout autre article de commerce ; ils subissent, par conséquent, toutes les vicissitudes de la concurrence, toutes fluctuations du marché.”
Karl Marx, The Communist Manifesto

Karl Marx
“Le prix moyen du travail salarié est le minimum du salaire, c'est-à-dire la somme des moyens d'existence dont l'ouvrier a besoin pour vivre en ouvrier. Par conséquent, ce que l'ouvrier s'approprie par son activité est tout juste ce qui lui est nécessaire pour entretenir une maigre existence, et pour se reproduire.”
Karl Marx, The Communist Manifesto

Karl Marx
“Le communisme n'enlève à personne le pouvoir de s'approprier sa part des produits sociaux, il n'ôte que le pouvoir d'assujettir, à l'aide de cette appropriation, le travail d'autrui”
Karl Marx, The Communist Manifesto

Karl Marx
“Cependant, pour les pays les plus avancés, les mesures suivantes pourront assez généralement être applicables :

1 ̊Expropriation de la propriété foncière et confiscation de la rente foncière au profit de l’Etat.
2 ̊Impôt fortement progressif.
3 ̊Abolition de l’héritage.
4 ̊Confiscation de la propriété de tous les émigrants et de tous les rebelles.
5 ̊Centralisation du crédit dans les mains de l’Etat au moyen d’une banque nationale, avec capital de l’Etat, et avec le monopole exclusif.
6 ̊Centralisation dans les mains de l’Etat de tous les moyens de transport.
7 ̊Augmentation des manufactures nationales et des instruments de production, défrichement des terrains incultes et amélioration des terres cultivées d’après un système général.
8 ̊Travail obligatoire pour tous, organisation d’armées industrielles, particulièrement pour l’agriculture.
9 ̊Combinaison du travail agricole et industriel, ; mesures tendant à faire disparaître la distinction entre ville et campagne.
10 ̊Education publique et gratuite de tous les enfants, abolition du travail des enfants dans les fabriques tel qu’il est pratiqué aujourd’hui. Combinaison de l’éducation avec la production matérielle, etc., etc.”
Karl Marx, The Communist Manifesto

Christian Bobin
“Tout le monde est contraint de trouver de l’argent pour vivre. Personne n’est obligé d’écrire. Cette absence de contrainte apparente plus l’écrivain à un enfant qui joue, qu’à un homme qui travaille – même si ce jeu est nécessaire à la vie pour continuer d’être vivante. S’il y a un lien entre l’artiste et le reste de l’humanité, et je crois qu’il y a un lien, et je crois que rien de vivant ne peut être créé sans une conscience obscure de ce lien-là, ce ne peut être qu’un lien d’amour et de révolte. C’est dans la mesure où il s’oppose à l’organisation marchande de la vie que l’artiste rejoint ceux qui doivent s’y soumettre.”
Christian Bobin, L’épuisement

Adam Smith
“C'est donc la proportion existante entre la somme des capitaux et celle des revenus qui détermine partout la proportion dans laquelle se trouveront l'industrie et la fainéantise ; partout où les capitaux l'emportent, c'est l'industrie qui domine ; partout où ce sont les revenus, la fainéantise prévaut. Ainsi, toute augmentation ou diminution dans la masse des capitaux tend naturellement à augmenter ou à diminuer réellement la somme de l'industrie, le nombre des gens productifs et, par conséquent, la valeur échangeable du produit annuel des terres et du travail du pays, la richesse et le revenu réel de tous ses habitants.
Les capitaux augmentent par l'économie ; ils diminuent par la prodigalité et la mauvaise conduite.”
Adam Smith, An Inquiry into the Nature and Causes of the Wealth of Nations

Jean-Jacques Rousseau
“Les gens qui passent exactement la vie entière à travailler pour vivre n'ont d'autre idée que celle de leur travail ou de leur intérêt, et tout leur esprit semble être au bout de leurs bras.”
Jean-Jacques Rousseau, Emile or On Education

Jean de La Fontaine
“La Cigale, ayant chanté
Tout l'Été,
Se trouva fort dépourvue
Quand la bise fut venue.
Pas un seul petit morceau
De mouche ou de vermisseau.
Elle alla crier famine
Chez la Fourmi sa voisine,
La priant de lui prêter
Quelque grain pour subsister
Jusqu'à la saison nouvelle.
Je vous paierai, lui dit-elle,
Avant l'Oût, foi d'animal,
Intérêt et principal.
La Fourmi n'est pas prêteuse ;
C'est là son moindre défaut.
« Que faisiez-vous au temps chaud ?
Dit-elle à cette emprunteuse.
- Nuit et jour à tout venant
Je chantais, ne vous déplaise.
- Vous chantiez ? j'en suis fort aise.
Eh bien ! dansez maintenant. »”
Jean de La Fontaine

Antoine Destutt de Tracy
“Il est également vrai qu'un échange est une transaction dans laquelle les deux contractants gagnent tous deux. Toutes les fois que je fais librement et sans contrainte un échange quelconque, c'est que je désire plus la chose que je reçois que celle que je donne, et qu'au contraire celui avec qui je traite désire plus ce que je lui offre que ce qu'il me rend. Quand je donne mon travail pour un salaire, c'est que j'estime plus ce salaire que ce que j'aurais pu faire en travaillant pour moi-même, et que celui qui me paie prise davantage les services que je lui rends que ce qu'il me donne en retour.
Quand je donne une mesure de blé pour une mesure de vin c'est que j'ai surabondamment de quoi manger, et que je n'ai pas de quoi boire ; et que celui avec qui je traite est dans le cas contraire.
Quand nous sommes plusieurs qui nous soumettons à faire un travail quelconque en commun, soit pour nous défendre contre un ennemi, soit pour détruire des animaux malfaisants, soit pour nous préserver des ravages de la mer, d'une inondation, d'une contagion, soit même pour faire un pont on un chemin, c'est que chacun de nous préfère l'utilité particulière qui lui en revient, à ce qu'il aurait pu faire pour lui-même pendant ce temps. Nous sommes tous satisfaits dans toutes ces espèces d'échange, chacun de nous trouve son avantage dans l'arrangement proposé.”
Antoine Destutt de Tracy, A Treatise on Political Economy

“L'homme est fait pour un instant de labeur et pour une éternelle paresse.”
Marcel Jouhandeau

Ričardas Gavelis
“le matin qui commence par ce trolley bondé, cette foule, ce voyage depuis le néant vers le néant: depuis la grisaille d'un sommeil sans rêve vers les rouages absurdes du monde du travail.”
Ričardas Gavelis

Pierre Bottero
“C’est difficile de travailler. Parfois j’essaie, mais personne ne s’en aperçoit, alors j’arrête.”
Pierre Bottero, Princesse en danger