Travail Quotes

Quotes tagged as "travail" Showing 1-30 of 40
Anthony Liccione
“The chains that break you, are the chains that make you. And the chains that make you, are the chains you break.”
Anthony Liccione

Charles Grandison Finney
“A revival may be expected when Christians have a spirit of prayer for a revival. That is, when they pray as if their hearts were set upon it. When Christians have the spirit of prayer for a revival. When they go about groaning out their hearts desire. When they have real travail of soul.”
Charles Finney

Israelmore Ayivor
“Many were the steps taken in doubt, that saw their shapeless ends in no time. Those who travail in faith today will truimph in joy tomorrow. Let faith lead the way.”
Israelmore Ayivor

Boris Vian
“_ Pourquoi sont-ils si méprisants ? demanda Chloé. Ce n'est pas tellement bien de travailler...
_ On leur a dit que c’était bien, dit Colin. En général, on trouve ça bien. En fait, personne ne le pense. On le fait par habitude et pour ne pas y penser, justement.
_ En tout cas, c'est idiot de faire un travail que des machines pourraient faire.
_ Il faut construire des machines, dit Colin. Qui le fera?
_ Oh! Evidemment, dit Chloé. Pour faire un œuf, il faut une poule, mais, une fois qu'on a la poule, on peut avoir des tas d’œufs. Il vaut donc mieux commencer par la poule.
_ Il faudrait savoir, dit Colin, qui empêche de faire des machines. C'est le temps qui doit manquer. Les gens perdent leur temps à vivre, alors, il ne leur en reste plus pour travailler.
_ Ce n'est pas plutôt le contraire? dit Chloé.
_ Non, dit Colin. S'ils avaient le temps de construire les machines, après ils n'auraient plus besoin de rien faire. Ce que je veux dire c'est qu'ils travaillent pour vivre au lieu de travailler à construire des machines qui les feraient vivre sans travailler.
_ C'est compliqué, estima Chloé.
_ Non, dit Colin. C'est très simple. Ça devrait, bien entendu, venir progressivement. Mais, on perd tellement de temps à faire des choses qui s'usent...
- Mais, tu crois qu'ils n'aimeraient pas mieux rester chez eux et embrasser leur femme et aller à la piscine et aux divertissements?
- Non, dit Colin. Parce qu'ils n'y pensent pas.
- Mais est-ce que c'est leur faute si ils croient que c'est bien de travailler?
- Non, dit Colin, ce n'est pas leur faute. C'est parce qu'on leur a dit : « Le travail, c'est sacré, c'est bien, c'est beau, c'est ce qui compte avant tout, et seuls les travailleurs ont droit à tout. » Seulement, on s'arrange pour les faire travailler tout le temps et alors ils ne peuvent pas en profiter.
_ Mais, alors, ils sont bêtes? dit Chloé.
_ Oui, ils sont bêtes, dit Colin. C'est pour ça qu'ils sont d'accord avec ceux qui leur font croire que le travail c'est ce qu'il y a de mieux. Ça leur évite de réfléchir et de chercher à progresser et à ne plus travailler.”
Boris Vian, L'Écume des jours

Albert Camus
“La vraie générosité envers l'avenir consiste à tout donner au présent.”
Albert Camus, L'homme révolté

“​If You have Chosen a Destination, You Must Find a Path. if You have Chosen a Path, You Must Find the Destination. You can Never Choose Both.”
Vineet Raj Kapoor

John Steinbeck
“How often one goes to sleep troubled and full of pain, not knowing what causes the travail, and in the morning a whole new direction and clearness is there, maybe the result of the black reasoning. And again there are mornings when ecstasy bubbles in the blood, and the stomach and chest are tight and electric with joy, and nothing in the thoughts to justify it or cause it.”
John Steinbeck, East of Eden

Adam Smith
“C'est donc la proportion existante entre la somme des capitaux et celle des revenus qui détermine partout la proportion dans laquelle se trouveront l'industrie et la fainéantise ; partout où les capitaux l'emportent, c'est l'industrie qui domine ; partout où ce sont les revenus, la fainéantise prévaut. Ainsi, toute augmentation ou diminution dans la masse des capitaux tend naturellement à augmenter ou à diminuer réellement la somme de l'industrie, le nombre des gens productifs et, par conséquent, la valeur échangeable du produit annuel des terres et du travail du pays, la richesse et le revenu réel de tous ses habitants.
Les capitaux augmentent par l'économie ; ils diminuent par la prodigalité et la mauvaise conduite.”
Adam Smith, An Inquiry into the Nature and Causes of the Wealth of Nations

Jean-Jacques Rousseau
“Les gens qui passent exactement la vie entière à travailler pour vivre n'ont d'autre idée que celle de leur travail ou de leur intérêt, et tout leur esprit semble être au bout de leurs bras.”
Jean-Jacques Rousseau, Emile, or On Education

Theodore Dreiser
“Art is the stored honey of the human soul, gathered on wings of misery and travail.”
Theodore Dreiser

Karl Marx
“Le prix moyen du travail salarié est le minimum du salaire, c'est-à-dire la somme des moyens d'existence dont l'ouvrier a besoin pour vivre en ouvrier. Par conséquent, ce que l'ouvrier s'approprie par son activité est tout juste ce qui lui est nécessaire pour entretenir une maigre existence, et pour se reproduire.”
Karl Marx, The Communist Manifesto

Karl Marx
“Le communisme n'enlève à personne le pouvoir de s'approprier sa part des produits sociaux, il n'ôte que le pouvoir d'assujettir, à l'aide de cette appropriation, le travail d'autrui”
Karl Marx, The Communist Manifesto

Karl Marx
“Cependant, pour les pays les plus avancés, les mesures suivantes pourront assez généralement être applicables :

1 ̊Expropriation de la propriété foncière et confiscation de la rente foncière au profit de l’Etat.
2 ̊Impôt fortement progressif.
3 ̊Abolition de l’héritage.
4 ̊Confiscation de la propriété de tous les émigrants et de tous les rebelles.
5 ̊Centralisation du crédit dans les mains de l’Etat au moyen d’une banque nationale, avec capital de l’Etat, et avec le monopole exclusif.
6 ̊Centralisation dans les mains de l’Etat de tous les moyens de transport.
7 ̊Augmentation des manufactures nationales et des instruments de production, défrichement des terrains incultes et amélioration des terres cultivées d’après un système général.
8 ̊Travail obligatoire pour tous, organisation d’armées industrielles, particulièrement pour l’agriculture.
9 ̊Combinaison du travail agricole et industriel, ; mesures tendant à faire disparaître la distinction entre ville et campagne.
10 ̊Education publique et gratuite de tous les enfants, abolition du travail des enfants dans les fabriques tel qu’il est pratiqué aujourd’hui. Combinaison de l’éducation avec la production matérielle, etc., etc.”
Karl Marx, The Communist Manifesto

Ričardas Gavelis
“le matin qui commence par ce trolley bondé, cette foule, ce voyage depuis le néant vers le néant: depuis la grisaille d'un sommeil sans rêve vers les rouages absurdes du monde du travail.”
Ričardas Gavelis

Pierre Bottero
“C’est difficile de travailler. Parfois j’essaie, mais personne ne s’en aperçoit, alors j’arrête.”
Pierre Bottero, Princesse en danger

“a seed and a glove, symbol of his action and his work. (une graine et un gant, symbole de son action et son travail.)”
Charles de Leusse, Les Contes de la nuit

Pierre-Henry Soria
“La curiosité est ma source d’être (vitale) qui me permet par la suite de penser « smart » et « concret.”
Pierre-Henry Soria

Chimamanda Ngozi Adichie
“Tu n’es même pas obligée d’aimer ton travail : tu peux te contenter d’apprécier ce que t’apporte ton travail : la confiance, le sentiment d’accomplissement que tu acquiers en étant active, en gagnant ta vie.”
Chimamanda Ngozi Adichie, Dear Ijeawele, or a Feminist Manifesto in Fifteen Suggestions

Robert Kurz
“Car le fait que nous ne disposions pas d'une quantité infinie de temps ne signifie nullement que celui-ci serait en soi une denrée rare, nécessitant, dans une optique de "rendement optimal", un procès d'égalisation des masses "homogènes" de dépense d'énergie humaine. Il n'y avait vraiment que la socialisation de la valeur et son diktat du travail abstrait pour donner le jour à une idée aussi aberrante.”
Robert Kurz, The Substance of Capital

Robert Kurz
“On ne peut venir à bout de ce raisonnement aporétique qu'en définissant la catégorie "travail" comme abstraction réelle - et du même coup comme strictement historique, moderne, capitaliste - et en abandonnant complètement l'ontologie du travail.”
Robert Kurz, The Substance of Capital

Robert Kurz
“Emanciper le travail ne saurait être synonyme de s'émanciper du travail.”
Robert Kurz, The Substance of Capital

Robert Kurz
“Cela veut dire que le travail abstrait, force motrice de l'abstraction valeur, coiffe tout le procès capitaliste de reproduction.”
Robert Kurz, The Substance of Capital

Robert Kurz
“C'est seulement à l'usurpation du social par l'abstraction réelle de la valeur et du travail abstrait que nous devons la création de l'espace fonctionnel désencastré de l'entreprise, espace social fantomatique situé complètement en dehors de toute socialité.”
Robert Kurz, The Substance of Capital

Robert Kurz
“Nous ne pouvons donc ni abolir la circulation sans abolir le travail abstrait comme logique de la production, ni à l'inverse étendre l'égalité idéale-formelle des sujets abstraits depuis la circulation vers la production et la reproduction, puisque le même procès d'abstraction réelle s'y présente sous une forme nécessairement différente, à savoir comme commandement exercé sur la force de travail avec discrimination selon le sexe ;”
Robert Kurz, The Substance of Capital

Robert Kurz
“Il s'avère en effet que la "propriété privée des moyens de production" n'institue nullement le système du travail abstrait ni ne lui donne sa structure spatiotemporelle, mais que c'est à l'inverse le mode de production à base de travail abstrait, la fin en soi du "sujet automate", qui institue la forme juridique de la propriété privée au niveau des moyens de production (ainsi que le mouvement d'automédiation du travail abstrait/de la valeur via la sphère de la circulation). Le fait d'en rester uniquement à la question (juridique) de la propriété est tout sauf radical, et revient même à mettre la charrue avant les boeufs.”
Robert Kurz, The Substance of Capital

Robert Kurz
“Lorsque le marxisme traditionnel, idéologie immanente à la modernisation, cherche à restreindre les concepts de travail abstrait et d'abstraction réelle à la sphère de la circulation, il ne trahit pas seulement par là sa contamination par l'éthique protestante, le productivisme capitaliste et une fausse ontologie transhistorique du travail, mais surtout sa limitation à l'espace interne au système producteur de marchandises moderne et à son temps abstrait.”
Robert Kurz, The Substance of Capital

Robert Kurz
“Car si le travail abstrait forme la substance du capital, et si par conséquent toute ontologie du travail est exclue puisque l'abstraction travail en tant qu' "universalité sociale" ne vaut que pour une seule et unique forme historiquement spécifique de société, alors crise et borne historique absolue du capital ne peuvent provenir que d'un mécanisme de contradictions interne au procès capitaliste de valorisation, par lequel celui-ci rend le travail "superflu" et le rejette hors de lui : en somme le capital se "désubstantialise" lui-même, la valeur est dévalorisée, et cela instaure une borne interne absolue qui n'intervient pas seulement au plan logique mais doit nécessairement apparaître aussi au plan historico-empirique.”
Robert Kurz, The Substance of Capital

Robert Kurz
“Toute lutte et toute action demeurent sous l'emprise de la fausse objectivité aussi longtemps qu'elles ne sont pas traversées par la critique des forme et substance du travail abstrait.”
Robert Kurz, The Substance of Capital

Robert Kurz
“Le travail concret n'a rien d'innocent, bien au contraire : comme il n'est que la forme phénoménale concrète de l'abstraction réelle au service de la fin en soi que représente la valorisation du capital, il se montre indifférent aux besoins et au monde matériel-sensible en général (...)”
Robert Kurz, The Substance of Capital

Paul Lafargue
“Si, déracinant de son coeur le vice qui la domine et avilit sa nature, la classe ouvrière se levait dans sa force terrible, non pour réclamer les Droits de l’homme, qui ne sont que les droits de l’exploitation capitaliste, non pour réclamer le Droit au travail, qui n’est que le droit à la misère, mais pour forger une loi d’airain, défendant à tout homme de travailler plus de trois heures par jour, la Terre, la vieille Terre, frémissant d’allégresse, sentirait bondir en elle un nouvel univers…”
Paul Lafargue, Le Droit à la paresse: Réfutation du droit au travail, de 1848 [La religion du capital]

« previous 1