Temps Quotes

Quotes tagged as "temps" (showing 1-30 of 31)
Michel Houellebecq
“Et l'amour, où tout est facile,
Où tout est donné dans l'instant;
Il existe au milieu du temps
La possibilité d'une île.”
Michel Houellebecq, The Possibility of an Island

Marcel Proust
“Mais, quand d’un passé ancien rien ne subsiste, après la mort des êtres, après la destruction des choses, seules, plus frêles mais plus vivaces, plus immatérielles, plus persistantes, plus fidèles, l’odeur et la saveur restent encore longtemps, comme des âmes, à se rappeler, à attendre, à espérer, sur la ruine de tout le reste, à porter sans fléchir, sur leur gouttelette presque impalpable, l’édifice immense du souvenir.”
Marcel Proust, Du côté de chez Swann

Anna Gavalda
“Puisque c'est ainsi. Puisque le temps sépare ceux qui s'aiment et que rien ne dure.
Ce que nous vivions là, et nous en étions conscients tous les quatre, c'était un peu de rab. Un sursis, une parenthèse, un moment de grâce. Quelques heures volées aux autres...
Pendant combien de temps aurions-nous l'énergie de nous arracher ainsi du quotidien pour faire le mur? Combien de permissions la vie nous accorderait-elle encore? Combien de pieds de nez? Combien de petites grattes? Quand allions-nous nous perdre et comment les liens se distendraient-ils?
Encore combien d'années avant d'être vieux?”
Anna Gavalda, L'Échappée belle

Michel Houellebecq
“Ce n'est pas la lassitude qui met fin à l'amour, ou plutôt cette lassitude naît de l'impatience des corps qui se savent condamnés et qui voudraient vivre, dans le laps de temps qui leur est imparti, ne laisser passer aucune chance, ne laisser échapper aucune possibilité, qui voudraient utiliser au maximum ce temps de vie limité, déclinant, médiocre qui est le leur, et qui partant ne peuvent aimer qui que ce soit car tous les autres leurs paraissent limités, déclinants, médiocres.”
Michel Houellebecq, The Possibility of an Island

J.M.G. Le Clézio
“Notre siècle n'est plus un siècle à trésors. C'est un siècle de consumation et de fuite, un temps de fièvre et d'oubli.”
J.M.G. Le Clézio

Alphonse de Lamartine
“Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices !
Suspendez votre cours :
Laissez-nous savourer les rapides délices
Des plus beaux de nos jours !

Assez de malheureux ici-bas vous implorent,
Coulez, coulez pour eux ;
Prenez avec leurs jours les soins qui les dévorent ;
Oubliez les heureux.
Mais je demande en vain quelques moments encore,
Le temps m'échappe et fuit ;
Je dis à cette nuit : Sois plus lente ; et l'aurore
Va dissiper la nuit.”
Alphonse de Lamartine, Poésies choisies
tags: temps

Alain Damasio
“Le temps est hémophile. Je le sais aujourd'hui. Il est blessé. Il ne cicatrise pas. Il coule, a coulé. Coulera.”
Alain Damasio, La Zone du Dehors
tags: temps

Erri De Luca
“Si on bouge sans cesse, on impose un sens, une direction au temps. Mais si on s'arrête en se butant comme un âne au milieu du sentier, si on se laisse emporter par la rêverie, alors même le temps s'arrête et n'est plus ce fardeau qui pèse sur nos épaules. Si on ne le porte pas il verse, il se répand tout autour comme la tache d'encre que ma plume faisait toute seule, droite en équilibre sur le buvard, pour retomber ensuite, vide.”
Erri De Luca, Pas ici, pas maintenant

Sylvain Tesson
“La mémoire garde trace de chaque étape d'un voyage au long cours. Comme si le mouvement avait le rôle d'un fixateur de souvenirs ou que le temps, lorsqu'il était mesuré par le défilement de l'espace, ne se dissolvait plus dans l'oubli. La route intensifie les événements de la vie.”
Sylvain Tesson, Éloge de l'énergie vagabonde

“La séparation apparaît tellement fatale qu'il est doux de gagner quelques heures et n'importe quelle histoire, si vous y songez bien, n'est jamais qu'une histoire de gens qui s'entretiennent, se querellent ou se saluent longuement pour prolonger leur réunion sur une terre où tout semble passager et où tout s'enfuit au fond du temps.”
André Dhôtel, Le pays où l'on n'arrive jamais

Yosa Buson
“Chaque pétale qui tombe
Vieillit
Les branches du prunier”
Yosa Buson, Printemps

Marcel Proust
“Όσο θα απομακρύνετε την σκέψη σας από τα όνειρά της, αυτή δεν θα τα γνωρίζει... Αν λίγο όνειρο είναι επικίνδυνο, αυτό που σε γιατρεύει δεν είναι λιγότερο όνειρο αλλά περισσότερο, όλο το όνειρο. Σημασία έχει να γνωρίζεις απόλυτα τα όνειρά σου για να μην σε κάνουν να υποφέρεις.”
Marcel Proust

“It was nice to kill time. But the time buries us before... (On a beau tuer le temps, - Il nous enterre avant)”
Charles de Leusse

“Comme rien n'est plus précieux que le temps, il n'y a pas de plus grande générosité qu'à le perdre sans compter.”
Marcel Jouhandeau

“People conjugate to the present; politics to other tenses. (Peuple conjugue au présent; - Politique aux autres temps.)”
Charles de Leusse

“May my enemies tremble if they still have time! (Que mes ennemis soient tremblants - S'ils en ont encore le temps!)”
Charles de Leusse

Mélissandre L.
“Le temps, ce n'est pas de l'argent, c'est un mélange de métaphores.”
Mélissandre L., Table des Matières

Comte de Lautréamont
“S’il est quelquefois logique de s’en rapporter à l’apparence des phénomènes, ce premier chant finit ici. Ne soyez pas sévère pour celui qui ne fait encore qu’essayer sa lyre : elle rend un son si étrange ! Cependant, si vous voulez être impartial, vous reconnaîtrez déjà une empreinte forte, au milieu des imperfections. Quant à moi, je vais me remettre au
travail, pour faire paraître un deuxième chant, dans un laps de temps qui ne soit pas trop retardé. La fin du dix-neuvième siècle verra son poète (cependant, au début, il ne doit pas commencer par un chef d’œuvre, mais suivre la loi de la nature) ; il est né sur les rives américaines, à l’embouchure de la Plata, là où deux peuples, jadis rivaux, s’efforcent actuellement de se surpasser par le progrès matériel et moral. Buenos-Ayres, la reine du Sud, et Montevideo, la coquette, se tendent une main amie, à travers les eaux argentines du grand estuaire. Mais, la guerre éternelle a placé son empire destructeur sur les campagnes, et moissonne avec joie des victimes nombreuses. Adieu, vieillard, et pense à moi, si tu m’as lu. Toi, jeune homme, ne désespère point ; car, tu as un ami dans le vampire, malgré ton opinion contraire. En comptant l’acarus sarcopte qui produit la gale, tu auras deux amis !”
Comte de Lautréamont, Maldoror = Les Chants de Maldoror, together with a translation of Lautréamont's Poésies

Miquel Martí i Pol
“Atura el temps si pots, i si no pots
atura't tu i aprofita el silenci
per escoltar la veu que et representa.”
Miquel Martí i Pol, Quietud perduda

Miquel Martí i Pol
“Així s’expressa el temps, sense cap llei
d’impietat, i és bo saber-ho i dir-ho
per assajar de viure amb els sentits
i els sentiments en perpètua vigília.
Mirar la vida cara a cara és un
recomanable i prudent exercici
d’humilitat, una activa i discreta
conspiració que ens apropa a aquell nucli
tan oblidat de nosaltres mateixos
en què a vegades és dur descobrir-se.
Créixer també és saber que la tristesa
i fins i tot l’afront no són, per sort,
exclusiva dels vils, sinó un grotesc
patrimoni de tots, i que pels ulls
dels marginats, dels pobres, dels vençuts,
se’ns en va a tots plegats el goig de viure
harmoniosament i amb alegria.”
Miquel Martí i Pol

Miquel Martí i Pol
“Ara, sol i expectant, torno a percebre
la plenitud del temps, com el ressò
potser desmesurat d’una campana
que puntua les hores amb un toc
remot i displicent d’indiferència.”
Miquel Martí i Pol, Després de tot

Milan Kundera
“Pour échapper à la souffrance, le plus souvent on se réfugie dans l’avenir. Sur la piste du temps, on imagine une ligne au-delà de laquelle la souffrance présente cessera d’exister.”
Milan Kundera, The Unbearable Lightness of Being

Antoine de Saint-Exupéry
“Il s'aperçut qu'il avait peu à peu repoussé vers la vieillesse, pour "quand il aurait le temps" ce qui fait douce la vie des hommes. Comme si réellement on pouvait avoir le temps un jour, comme si l'on gagnait, à l'extrémité de la vie, cette paix bienheureuse que l'on imagine. Mais il n'y a pas de paix. Il n'y a peut-être pas de victoire. Il n'y a pas d'arrivée définitive de tous les courriers. (p31)”
Antoine de Saint-Exupéry, Night Flight

Yosa Buson
“Printemps qui s'en va
La beauté
Me trahit”
Yosa Buson

Pierre Nepveu
“Apparence de paix

Pas de carnage ici, pas de mise à mort.
Les drames de l'histoire sont parfois
comme une musique qui demeure
au fond d'un champ où l'on marche
parmi le bruissement du maïs,
aimanté par des oiseaux fous
à l'orée du bois et sous un ciel
que strie la fumée blanche d'un avion
— en haute altitude, des voyageurs sans doute
sirotent l'apéro dans une carlingue
qui les protège du froid absolu —
mais ici-bas sous le vent tiède de septembre
la terre joue sa partition
ancienne, les enfant des fermes
s'en sont allés en sifflant dans l'herbe
et des veuves inconsolables hantent toujours
les parages de la rivière que l'on dit
paresseuse, à croire que le jour entier
va refermer sur elle sa masse bleue,
elles seront dans la caverne du temps,
les années chanteront leur absence
et très haut, oiseaux et bolides
iront vers ailleurs en ignorant tout
de leurs peines, leurs douleurs, leurs coffres
remplis de robes d'un autre âge.”
Pierre Nepveu, Lignes aériennes

Antoine de Saint-Exupéry
“Il s'étonna de réfléchir sur des problèmes qu'il ne s'était jamais posés. Et pourtant revenait contre lui, avec un murmure mélancolique, la masse des douceurs qu'il avait toujours écartées: un océan perdu. "Tout cela est donc si proche?..." Il s'aperçut qu'il avait peu à peu repoussé vers la vieillesse, pour "quand il aurait le temps" ce qui fait douce la vie des hommes.(...) Mais il n'y a pas de paix. Il n'y a peut-être pas de victoire.”
Antoine de Saint-Exupéry

Julie Turconi
“Bonheur fissuré,
Patchée de bris et de peu
Masquer les rides
Pour écarter la peur
Illusoire mascarade
Avant que le rideau ne tombe”
Julie Turconi, Les petits riens

Julie Turconi
“Le temps ne se perd pas : il se savoure, il s'offre, il se prend.”
Julie Turconi, Les Marches
tags: temps

Sylvie Bérard
“L’écriture est un moyen de saisir l’instant. Pas comme dans l’expression carpe diem, parce que l’écriture en simultané, tout comme la prise frénétique de photos, masque le réel au moment où il se produit, empêche de vivre le voyage. L’écriture n’est pas une photo qui figerait à jamais une seconde d’intense singularité – quitte à la provoquer, comme le font parfois les photographes. Elle est un cliché à postériori, qui essaie d’embrasser tout le souvenir de l’instant. Dans le petit ou grand écart entre le temps racontant et le temps raconté se situe tout le jeu et tout l’enjeu des récits – ceux du réel ou ceux de la fiction. La poésie, elle qui ne nécessite pas la narration, permet de condenser les temps en une seule énonciation qui les contient tous.”
Sylvie Bérard, Oubliez

“[...] j'ai songé alors que ce qui est violent, ce n'est pas le temps qui passe, c'est l'effacement des sentiments et des émotions. Comme s'ils n'avaient jamais existé.”
Laurence Tardieu, Un temps fou

« previous 1