Mort Quotes

Quotes tagged as "mort" Showing 1-30 of 104
Terry Pratchett
“Poets have tried to describe Ankh-Morpork. They have failed. Perhaps it's the sheer zestful vitality of the place, or maybe it's just that a city with a million inhabitants and no sewers is rather robust for poets, who prefer daffodils and no wonder. So let's just say that Ankh-Morpork is as full of life as an old cheese on a hot day, as loud as a curse in a cathedral, as bright as an oil slick, as colourful as a bruise and as full of activity, industry, bustle and sheer exuberant busyness as a dead dog on a termite mound.”
Terry Pratchett, Mort

Louis-Ferdinand Céline
“La plupart des gens ne meurent qu'au dernier moment ; d'autres commencent et s'y prennent vingt ans d'avance et parfois davantage.”
Louis-Ferdinand Céline, Journey to the End of the Night
tags: mort, nuit

Gene Wolfe
“Tous, nous aimons ce que nous détruisons.”
Gene Wolfe, The Shadow of the Torturer

Laurent Gaudé
“Vous avez déjà perdu quelqu'un de proche? [...] Vous n'avez jamais l'impression que ces êtres-là vivent en vous? ... Vraiment... Qu'ils ont deposé en vous quelque chose qui ne disparaîtra que lorsque vous mourrez vous-même? ... Des gestes... Une façon de parler ou de penser... Une fidélité à certaines choses et à certains lieux... Croyez-moi. Les morts vivent. Ils nous font faire des choses. Ils influent sur nos décisions. Ils nous forcent. Nous façonnent.”
Laurent Gaudé, La Porte des enfers
tags: mort, vie

Sylvain Tesson
“se sentir familier d'un lieu, c'est le début de la mort”
Sylvain Tesson, Dans les forêts de Sibérie
tags: lieux, mort

Michel Houellebecq
“Chacun d'entre nous a beau avoir une certaine capacité de résistance on finit tous par mourir d'amour, ou plutôt d'absence d'amour, c'est au bout du compte inéluctablement mortel.”
Michel Houellebecq, The Possibility of an Island
tags: amour, mort

Albert Camus
“Qu'est-ce que le roman, en effet, sinon cet univers où l'action trouve sa forme, où les mots de la fin sont prononcés, les êtres livrés aux êtres, où toute vie prend le visage du destin. Le monde romanesque n'est que la correction de ce monde-ci, suivant le désir profond de l'homme. Car il s'agit bien du même monde. La souffrance est la même, le mensonge et l'amour. Les héros ont notre langage, nos faiblesses, nos forces. Leur univers n'est ni plus beau ni plus édifiant que le nôtre. Mais eux, du moins, courent jusqu'au bout de leur destin, et il n'est même jamais de si bouleversants héros que ceux qui vont jusqu'à l'extrémité de leur passion.[...] Voici donc un monde imaginaire, mais créé par la correction de celui-ci, un monde où la douleur peut, si elle le veut, durer jusqu'à la mort, où les passions ne sont jamais distraites, où les êtres sont livrés à l'idée fixe et toujours présents les uns aux autres. L'homme s'y donne enfin à lui-même la forme et la limite apaisante qu'il poursuit en vain dans sa condition. Le roman fabrique du destin sur mesure. C'est ainsi qu'il concurrence la création et qu'il triomphe, provisoirement, de la mort.”
Albert Camus, The Rebel

Terry Pratchett
“Combien de gars se sont arrêtés de boire comme des trous à l'âge de vingt ans pour empêcher un inconnu de mourir d'une cirrhose à l'âge de quarante ?”
Terry Pratchett

Jorge Luis Borges
“Puis il réfléchit: la réalité ne coïncide habituellement pas avec les prévisions; avec une logique perverse, il en déduisit que prévoir un détail circonstanciel, c'est empêcher que celui-ci se réalise. Fidèle à cette faible magie, il inventait, pour les empêcher de se réaliser, des péripéties atroces; naturellement, il finit par craindre que ces péripéties ne fussent prophétiques. Misérable dans la nuit, il essayait de s'affirmer en quelque sorte dans la substance fugitive du temps. Il savait que celui-ci se précipitait vers l'aube du 29; il raisonnait à haute voix; je suis maintenant dans la nuit du 22; tant que durera cette nuit (et six nuits de plus) je suis invulnérable, immortel. Il pensait que les nuits de sommeil étaient des piscines profondes et sombres dans lesquels il pouvait se plonger. Il souhaitait parfois avec impatience la décharge définitive qui le libérerait tant bien que mal de son vain travail d'imagination.”
Jorge Luis Borges, Ficciones

Gabriel García Márquez
“Elle avait supplié Dieu de lui concéder au moins un instant afin qu'il ne s'en allât pas sans savoir combien elle l'avait aimé par-delà leurs doutes à tous les deux, et senti un désir irrésistible de recommencer sa vie avec lui depuis le début afin qu'ils pussent se dire tout ce qu'autrefois ils avaient peut-être mal fait.”
Gabriel Garcí­a Márquez, Love in the Time of Cholera

Vicent Andrés i Estellés
“I una trista retòrica: M'estic morint per tu,
em moriré per tu un dia qualsevol.”
Vicent Andrés Estellés
tags: morir, mort

Gabriel García Márquez
“Il parvint à la reconnaitre au milieu du tumulte et, à travers les larmes de sa douleur irrémédiable de mourir sans elle, la regarda une dernière fois, pour toujours et à jamais, avec les yeux les plus lumineux, les plus tristes et les plus reconnaissants qu'elle lui eut vus en un demi-siècle de vie commune, et il réussit à lui dire dans un dernier souffle: << Dieu seul sait combien je t'ai aimée >>”
Gabriel Garcí­a Márquez, Love in the Time of Cholera

Muriel Barbery
“Je savais qu'un afflux inespéré d'énergie l'avait levé de son lit, lui avait donné la force de s'habiller, la soif de sortir, le désir que nous partagions une fois encore ce plaisir conjugal et je savais aussi que c'était le signe qu'il restait peu de temps, l'état de grâce qui précède la fin, mais cela ne m'importait pas et je voulais seulement profiter de cela, de ces instants dérobés au joug de la maladie, de sa main tiède dans la mienne et des vibrations de plaisir qui nous parcouraient tous deux parce que, grâce en soit rendue au ciel, c'était un film dont nous pouvions partager ensemble la saveur.”
Muriel Barbery, The Elegance of the Hedgehog
tags: death, mort

Albert Cohen
“Car l'homme ne vit que durant un clignement de paupières et ensuite c'est la pourriture à jamais, et chaque jour tu fais un pas de plus vers le trou en terre où tu moisiras en grande stupidité et silence en la seule compagnie de vers blancs et gras comme ceux de la farine et du fromage, et ils s'introduiront dans tous tes orifices pour s'y nourrir.”
Albert Cohen, Belle du Seigneur
tags: mort, vie

Ikrame Selkani
“La mort vient assez tôt sans qu'on l'aille chercher.
Épitre - Urbain Chevreau”
Ikrame Selkani, Une goutte d'espoir dans un océan de doutes

Terry Pratchett
“People don't want to see what can't possibly exist.'
- Mort”
Terry Pratchett, Mort

Terry Pratchett
“Do you want to find her book to see if she marries you?"
"I've read it, and she's dead," said Mort. "But only technically. I mean, not really dead."
"Good, otherwise that would be necromancy.”
Terry Pratchett, Mort

“Comme si tout geste de survie nous exposait au risque de notre mort : vivre était dangereux et le monde un vaste piège.”
Rosella Postorino

“Mais que j'avale des aliments empoisonnés et que je meure de cette façon, sans un coup de feu, sans une détonation, Joseph ne l'acceptait pas. Une mort en sourdine, en coulisses. Une mort de rat, pas de héros. Les femmes ne meurent pas en héros.”
Rosella Postorino

“Gregor voulait être un bon Allemand, pourtant il ne se laissait pas convaincre. Il disait qu'en donnant un jour à quelqu'un, on le condamnait à mort. Mais la guerre finira par finir, objectais-je. Ce n'est pas la guerre, répondait-il, c'est la vie : tout le monde meurt, forcément.”
Rosella Postorino

“Tant pis pour l'automne valaisan, trop violent d'insupportable beauté si transparente qu'on entrevoit derrière les feuilles un au-delà tant paisible et harmonieux, tant divin, qu'on se balade la corde à la main et la tentation à l'âme.”
Jocelyne Gagliardi, Arpèges

“Death comes so fast that sometimes it misses us. (La mort arrive si vite Que des fois elle nous rate)”
Charles de Leusse

Henry de Montherlant
“Toute mort est l'occasion d'un renouveau : du cadavre sortent des fleurs violentes.”
Henry de Montherlant, Le Démon du bien

“Ma mère -
Est une forme incertaine
Elle s'égare quand elle se promène
Et moi j'emprunte ses contours
Et l’on s'assoie dans la vallée
Et je l'abrite à mon amour
Elle marche toujours un peu pressée
Ma mère
Est un ciel déchiré
Qu'exhale nuit et jour
Sa beauté.

Ma mère -
Est le parfum de cent roses
Et la souffrance de tant de choses
Ma mère
N'est plus qu'un songe - je suppose
De ceux qu'on dit à lèvres closes
Et derrière son voile
Elle dort - ma mère -
Et son étoile
Ne doute plus de sa lumière.”
Emmanuelle Soni-Dessaigne

Frédéric Beigbeder
“La mort est le seul rendez-vous qui ne soit pas noté dans votre organizer.”
Frédéric Beigbeder, 99 francs

Terry Pratchett
“He noticed that the boy seemed rather less elbows than he remembered, stood a little more upright and, bluntly, could use a word like 'expectancy'. It was all that library.”
Terry Pratchett, Mort

“Je ne suis plus un enfant : j'ai vu la pourpre, à présent je suis un adulte, j'ai appris à connaître la mort, ce mot sanglant et ce jour gâché.”
Hanuš Hachenburg, Hned vedle bílá barva mráčků

Jules Verne
“La mort, commencement des choses éternelles, n'est que la fin des soucis terrestres.”
Jules Verne, Cinq Semaines en ballon
tags: mort

Arto Paasilinna
“Le cimetière se trouvait à six cents mètres de son extrémité, mais le bruit des avions ne dérangerait guère les défunts — pour ce que peuvent en savoir des vivants n’ayant encore aucune expérience personnelle de la question.”
Arto Paasilinna, Hirttämättömien lurjusten yrttitarha
tags: mort

Philip K. Dick
“Imagine un peu : tu es conscient, mais pas vivant. Tu vois et même tu comprends, mais tu ne vis pas. Tu as le nez collé au carreau. Tu reconnais les choses, mais ça ne fait pas de toi un vivant. On peut mourir et durer encore. Parfois, ce qui t'observe derrière les yeux de quelqu'un est mort dans l'enfance. C'est mort et c'est là, et ça regarde toujours. Ce n'est pas simplement le corps, sans rien dedans, qui te regarde ; non, il y a encore quelque chose à l'intérieur qui est mort depuis longtemps mais continue à regarder au-dehors, et regarde et regarde encore sans pouvoir s'arrêter.”
Philip K. Dick, A Scanner Darkly

« previous 1 3 4