,

Mort Quotes

Quotes tagged as "mort" Showing 1-30 of 129
Terry Pratchett
“Poets have tried to describe Ankh-Morpork. They have failed. Perhaps it's the sheer zestful vitality of the place, or maybe it's just that a city with a million inhabitants and no sewers is rather robust for poets, who prefer daffodils and no wonder. So let's just say that Ankh-Morpork is as full of life as an old cheese on a hot day, as loud as a curse in a cathedral, as bright as an oil slick, as colourful as a bruise and as full of activity, industry, bustle and sheer exuberant busyness as a dead dog on a termite mound.”
Terry Pratchett, Mort

Louis-Ferdinand Céline
“La plupart des gens ne meurent qu'au dernier moment ; d'autres commencent et s'y prennent vingt ans d'avance et parfois davantage.”
Louis-Ferdinand Céline, Journey to the End of the Night
tags: mort, nuit

Gene Wolfe
“Tous, nous aimons ce que nous détruisons.”
Gene Wolfe, The Shadow of the Torturer

Laurent Gaudé
“Vous avez déjà perdu quelqu'un de proche? [...] Vous n'avez jamais l'impression que ces êtres-là vivent en vous? ... Vraiment... Qu'ils ont deposé en vous quelque chose qui ne disparaîtra que lorsque vous mourrez vous-même? ... Des gestes... Une façon de parler ou de penser... Une fidélité à certaines choses et à certains lieux... Croyez-moi. Les morts vivent. Ils nous font faire des choses. Ils influent sur nos décisions. Ils nous forcent. Nous façonnent.”
Laurent Gaudé, La Porte des Enfers
tags: mort, vie

Sylvain Tesson
“se sentir familier d'un lieu, c'est le début de la mort”
Sylvain Tesson, Dans les forêts de Sibérie
tags: lieux, mort

Michel Houellebecq
“Chacun d'entre nous a beau avoir une certaine capacité de résistance on finit tous par mourir d'amour, ou plutôt d'absence d'amour, c'est au bout du compte inéluctablement mortel.”
Michel Houellebecq, The Possibility of an Island
tags: amour, mort

Vicent Andrés i Estellés
“I una trista retòrica: M'estic morint per tu,
em moriré per tu un dia qualsevol.”
Vicent Andrés Estellés
tags: morir, mort

Terry Pratchett
“Combien de gars se sont arrêtés de boire comme des trous à l'âge de vingt ans pour empêcher un inconnu de mourir d'une cirrhose à l'âge de quarante ?”
Terry Pratchett

Albert Camus
“Qu'est-ce que le roman, en effet, sinon cet univers où l'action trouve sa forme, où les mots de la fin sont prononcés, les êtres livrés aux êtres, où toute vie prend le visage du destin. Le monde romanesque n'est que la correction de ce monde-ci, suivant le désir profond de l'homme. Car il s'agit bien du même monde. La souffrance est la même, le mensonge et l'amour. Les héros ont notre langage, nos faiblesses, nos forces. Leur univers n'est ni plus beau ni plus édifiant que le nôtre. Mais eux, du moins, courent jusqu'au bout de leur destin, et il n'est même jamais de si bouleversants héros que ceux qui vont jusqu'à l'extrémité de leur passion.[...] Voici donc un monde imaginaire, mais créé par la correction de celui-ci, un monde où la douleur peut, si elle le veut, durer jusqu'à la mort, où les passions ne sont jamais distraites, où les êtres sont livrés à l'idée fixe et toujours présents les uns aux autres. L'homme s'y donne enfin à lui-même la forme et la limite apaisante qu'il poursuit en vain dans sa condition. Le roman fabrique du destin sur mesure. C'est ainsi qu'il concurrence la création et qu'il triomphe, provisoirement, de la mort.”
Albert Camus, The Rebel

Jorge Luis Borges
“Puis il réfléchit: la réalité ne coïncide habituellement pas avec les prévisions; avec une logique perverse, il en déduisit que prévoir un détail circonstanciel, c'est empêcher que celui-ci se réalise. Fidèle à cette faible magie, il inventait, pour les empêcher de se réaliser, des péripéties atroces; naturellement, il finit par craindre que ces péripéties ne fussent prophétiques. Misérable dans la nuit, il essayait de s'affirmer en quelque sorte dans la substance fugitive du temps. Il savait que celui-ci se précipitait vers l'aube du 29; il raisonnait à haute voix; je suis maintenant dans la nuit du 22; tant que durera cette nuit (et six nuits de plus) je suis invulnérable, immortel. Il pensait que les nuits de sommeil étaient des piscines profondes et sombres dans lesquels il pouvait se plonger. Il souhaitait parfois avec impatience la décharge définitive qui le libérerait tant bien que mal de son vain travail d'imagination.”
Jorge Luis Borges, Ficciones

Gabriel García Márquez
“Il parvint à la reconnaitre au milieu du tumulte et, à travers les larmes de sa douleur irrémédiable de mourir sans elle, la regarda une dernière fois, pour toujours et à jamais, avec les yeux les plus lumineux, les plus tristes et les plus reconnaissants qu'elle lui eut vus en un demi-siècle de vie commune, et il réussit à lui dire dans un dernier souffle: << Dieu seul sait combien je t'ai aimée >>”
Gabriel Garcí­a Márquez, Love in the Time of Cholera

Gabriel García Márquez
“Elle avait supplié Dieu de lui concéder au moins un instant afin qu'il ne s'en allât pas sans savoir combien elle l'avait aimé par-delà leurs doutes à tous les deux, et senti un désir irrésistible de recommencer sa vie avec lui depuis le début afin qu'ils pussent se dire tout ce qu'autrefois ils avaient peut-être mal fait.”
Gabriel Garcí­a Márquez, Love in the Time of Cholera

Muriel Barbery
“Je savais qu'un afflux inespéré d'énergie l'avait levé de son lit, lui avait donné la force de s'habiller, la soif de sortir, le désir que nous partagions une fois encore ce plaisir conjugal et je savais aussi que c'était le signe qu'il restait peu de temps, l'état de grâce qui précède la fin, mais cela ne m'importait pas et je voulais seulement profiter de cela, de ces instants dérobés au joug de la maladie, de sa main tiède dans la mienne et des vibrations de plaisir qui nous parcouraient tous deux parce que, grâce en soit rendue au ciel, c'était un film dont nous pouvions partager ensemble la saveur.”
Muriel Barbery, The Elegance of the Hedgehog
tags: death, mort

Marie-Renée Lavoie
“Je regardais les jours tomber comme des couperets et je suppliais tous les dieux inventés par l’homme pour qu’ils lâchent ma mère et se rabattent sur l’un de ces nombreux centenaires désespérés de ne pas parvenir à mourir, convaincus d’avoir été oubliés.”
Marie-Renée Lavoie, Les chars meurent aussi
tags: mort

Yuval Noah Harari
“Encore au XIXe siècle, les meilleurs médecins ne savaient pas empêcher l’infection ni arrêter la putréfaction des tissus. Dans les hôpitaux de campagne, par peur de la gangrène, les chirurgiens amputaient couramment les mains et les jambes des soldats même légèrement blessés. Ces amputations, comme toutes les autres interventions médicales (telle l’extraction des dents), se faisaient sans anesthésiques. Les premiers d’entre eux - l’éther, le chloroforme et la morphine - ne devaient être d’usage courant dans la médecine occidentale qu’au milieu du XIXe siècle. Avant l’usage du chloroforme, il fallait quatre soldats pour maintenir un camarade blessé tandis que le médecin coupait le membre blessé. Le lendemain de la bataille de Waterloo (1815), on pouvait voir des monceaux de mains et de jambes coupés au voisinage des hôpitaux de campagne. En ce temps-là, les charpentiers et bouchers enrôlés dans l’armée servaient souvent dans le corps médical parce que la chirurgie exigeait à peine plus que de savoir manier le couteau et la scie.”
Yuval Noah Harari, Sapiens

Maylis de Kerangal
“Les secondes qui suivent ouvrent un espace entre eux, un espace nu et silencieux, au bord duquel ils se tiennent un long moment.”
Maylis de Kerangal

Benoîte Groult
“La mort des parents ne devient définitive que le jour où leur enfants ne sont plus là pour les évoquer. Alors la mémoire de ce qu'ils étaient vraiment s'abolit. Ils survivront, brumeux, dans les souvenirs de leurs petits-enfants, qui ne les auront connus que vieux”
Benoîte Groult, La Touche étoile

Benoîte Groult
“C'est par amour pour la vie que je voudrais la quitter à temps, non sans terrible regret. Mais je sais que tout ce que j'ai déjà perdu et tout ce qui s'en va chaque jour, ne sera remplacé par rien”
Benoîte Groult, La Touche étoile
tags: death, end, mort

“Spartacus is dead, but he's still talking. (Spartacus est mort, Mais il parle encore)”
Charles de Leusse

Maurice Genevoix
“Il n'y pas de mort. Je peux fermer les yeux, j'aurai mon paradis dans les coeurs qui se souviendront.”
Maurice Genevoix, Un Jour

Marlen Haushofer
“Ce n'est que lorsque la connaissance d'une chose se répand dans le corps qu'on la sait vraiment. C'est ainsi que je n'ignore pas, comme tout un chacun, que je vais mourir, mais mes pieds, mes mains, mes entrailles l'ignorent encore et c'est pourquoi la mort me semble irréelle.”
Marlen Haushofer, The Wall

Pascal Quignard
“Ce sont tous les plaisirs du monde qui se retirent en nous disant adieu.”
Pascal Quignard, Tous les matins du monde

Pascal Quignard
“Il vivait un amour que rien ne diminuait. Il lui semblait que c'était le même amour, le même abandon, la même nuit, le même froid.”
Pascal Quignard, Tous les matins du monde

Maurice Druon
“Chaque homme, parce qu’il croît un peu que le monde est né en même temps que lui, souffre, au moment de quitter la vie, de laisser l’univers inachevé. À plus forte raison un roi.
(Le roi de fer, partie 3, ch. 9, p. 350)”
Maurice Druon
tags: mort

“Verriez-vous un prêtre, si vous alliez mourir? (...) Pour contenter à peu de frais mon entourage, qui le souhaiterait ardemment. Et pour qu’on me fiche la paix. Que les gens vous tourmentent et vous persécutent, à cette heure-là, quand on ne demande plus que la tranquillité, ça doit être atroce. Voulez-vous toute ma pensée sur cette manifestation religieuse? Elle n’a aucune importance, et c’est lui en prêter une indûment que de s’arc-bouter contre elle.”
Henri de Montherlant

Ken Follett
“Madge s'approcha du buffet, où trônaient une cruche et des bols. Les yeux fixés au mur, elle enchaîna : "Voulez-vous savoir le plus étrange ? Après leur mort, je ne pouvais plus réciter le Notre Père... Fiat voluntas tua : 'Que votre volonté soit faite.' Ces mots, je les comprends, ajouta-t-elle la gorge nouée ; mon père m'a appris le latin. J'étais incapable de les prononcer ! Dieu m'avait enlevé ma famille. La torture était suffisante sans que j'y rajoute de mon propre chef celle de l'approuver."
Ses yeux s'embuèrent de larmes au souvenir de cette terrible épreuve.
"Je n'avais pas envie que la volonté de Dieu s'accomplisse ; je voulais retrouver mes enfants. 'Que votre volonté soit faite !' A la fin de la prière, je ne pouvais me résoudre à dire : 'Ainsi soit-il', quitte à aller en enfer.”
Ken Follett, World Without End

Vinciane Despret
“Les morts font de ceux qui restent des fabricateurs de récits.”
Vinciane Despret, Au bonheur des morts

Louis-Ferdinand Céline
“Personne ne lui résiste au fond à la musique. On n’a rien à faire avec son cœur, on le donne volontiers. Faut entendre au fond de toutes les musiques l’air sans notes, fait pour nous, l’air de la Mort.”
Louis-Ferdinand Céline

Dominique Fortier
“Les livres sont des fantômes. Les lettres ne valent guère mieux, qui se construisent à même l'absence de ceux qu'on aime. Même les plus belles, les plus tendres, les plus émouvantes ne cessent de chuchoter : je ne suis pas là.”
Dominique Fortier, Les ombres blanches

“Un jour
j'accompagnerai le soleil
dévalant
l'escalier du ciel
afin de dormir
dans la mer”
Yahya Achour
tags: mort

« previous 1 3 4 5