Féminisme Quotes

Quotes tagged as "féminisme" (showing 1-8 of 8)
Virginie Despentes
“Il faut être crétin, ou simplement malhonnête, pour trouver une oppression insupportable et juger l'autre pleine de poésie.”
Virginie Despentes, King Kong Theorie

Simone de Beauvoir
“N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. Ces droits ne sont jamais acquis. Vous devrez rester vigilantes votre vie durant.”
Simone de Beauvoir

Virginie Despentes
“Dans la morale judéo-chrétienne, mieux vaut être prise de force que prise pour une chienne, on nous l'a assez répété.”
Virginie Despentes, King Kong Theorie

Virginie Despentes
“Coup d'œil dans la vitrine d'une bijouterie, pleine d'or et de réveils. C'est entre effroi et amusement. Sa propre allure. Elle ressemble à d'autres filles qu'elle. Jamais auparavant elle n'avait cru que c'était possible, sortir comme ça et que personne ne s'exclame : « Mais qu'est-ce que c'est que cette imposture ? » Cette allure qu'elle a, jambes sublimées, silhouette transformée. Et personne ne se rend compte qu'elle n'est pas du tout comme ça. C'est la première fois qu'elle comprend, qu'en fait aucune fille n'est comme ça.”
Virginie Despentes, Les jolies choses

Leo Tolstoy
“La femme est privée de droits parce qu'elle est privée d'instruction, et le manque d'instruction tient à l’absence de droits. N’oublions pas que l'esclavage de la femme est si ancien, si enraciné dans nos mœurs, que bien souvent nous sommes incapables de comprendre l'abîme légal qui la sépare de nous.”
Leo Tolstoy, Anna Karenina

“J'entends souvent dire qu'un moyen imbattable contre les regards irrespectueux et déshabillants serait de regarder certaines parties du corps de l'agresseur avec insistance. Mais le regard ainsi rendu a de fortes chances de ne pas être interprété de a même façon par l'agresseur que par la victime, et encore moins s'il s'agit d'attouchements dérangeants...
La raison est qu'une agression n'a pas lieu dans le vide, qu'il y a toujours tout un système sociétal de normes, de valeurs et de mœurs qui permettent ou interdisent la transgression et qui font qu'agresseur et victime l'interprètent ou non comme une agression. Souvent, il s'agit d'une situation sociale inégale entre agresseur et victime, comme par exemple dans le cas du harcèlement sexuel au travail. Dans ce système, le renversement de l'agression dans l'autre sens ne peut pas fonctionner car le "miroir" n'est pas soutenu par le même système sociétal. Nous pouvons comprendre une blague sur les belle-mères méchantes, même quand nous ne la trouvons pas drôle, parce qu'il y a toute une imagerie partagée sur ce thème. Par contre une blague sur un beau-père serait incompréhensible car ce même cadre de référence fait défaut. Une femme qui regarde avec insistance l'entrejambe d'un homme ne sera que rarement interprétée comme étant une harceleuse sexuelle, mais plutôt comme une nymphomane ou une prostituée.”
Irene Zeilinger, Non c'est non

“Cet enfant que je portais, n'a guère provoqué en moi un besoin d'attentions, de cajoleries supplémentaires, besoin en général suggéré par l'entourage pour faire naître cette régression affective que l'on remarque chez certaines femmes enceintes. On les enferme ainsi dans une espèce de vulnérabilité.”
Gisèle Halimi, La Cause des femmes

“J’ai hurlé dans le noir des parois de mon ventre quand j’ai demandé après toi. L’enfermée le sang la tache.”
France Théoret, Bloody Mary