Musique Quotes

Quotes tagged as "musique" Showing 1-23 of 23
Jacques Attali
“En 1947, la pile électrique et le transistor, innovations capitales, rendent portables la radio et le tourne-disque.
Révolution majeure, car elles permettent au jeunes de danser hors des bals, donc hors de la présence des parents, libérant la sexualité, ouvrant à toutes nouvelles musiques, du jazz au rock, annonçant l'entrée des jeunes dans l'univers de la consommation, du désir, de la révolte.”
Jacques Attali, Une brève histoire de l'avenir

Éric Plamondon
“C'est sans doute pour ça que plein de grands scientifiques sont d'excellents musiciens. Le langage de la musique et le langage des mathématiques se ressemblent, ils nous parlent sans mots. Einstein jouait du violon.”
Éric Plamondon, Pomme S

Hermann Hesse
“La musique parfaite a une cause. Elle naît de l'équilibre. L'équilibre naît de la justesse, et la justesse du sens du monde. Aussi ne peut-on parler de musique qu'avec des gens qui ont compris le sens du monde.”
Herman Hesse

Alain Damasio
“Le sonore est un art de la durée. Donc du mouvement et de l'émotion : c'est la même racine. Tu te fonds dans un flux, tu nages en pleine rivière. Tu accompagnes la métamorphose progressive des sons, tu les épouses. Tu deviens en même temps que ce que tu écoutes. L'optique par contre est un art de l'espace. À mes yeux. Ça consiste à fixer et à figer le monde à l'instant t. On se tient dans le froid, le spéculaire, la distance, la maîtrise. Et quand ça bouge, on est dans le contrôle. On checke des coordonnées, des trajectoires, des vecteurs. L'optique relève pour moi du pouvoir. Profondément.”
Alain Damasio, Les Furtifs

“La musique, c'est un regard jeté de l'autre côté du mur, de l'autre côté de la porte fermée.”
Angelo Branduardi

Ana Claudia Antunes
“Dans une vie de bohème
on peut faire de poème.
Comment serait la vie
sans la douce poésie?”
Ana Claudia Antunes, L'Amante de Victor Hugo

Milan Kundera
“Quand elle lui avait parlé de ses promenades dans les cimetières, il avait eu un haut-le-cœur et il avait comparé les cimetières à une décharge d’os et de pierraille. Ce jour-là, un abîme d’incompréhension s’était ouvert entre eux. Aujourd’hui, au cimetière Montparnasse, elle vient seulement de comprendre ce qu’il voulait dire. Elle regrette d’avoir été impatiente. S’ils étaient restés ensemble plus longtemps, peut-être auraient-ils commencé à comprendre peu à peu les mots qu’ils prononçaient. Leurs vocabulaires se seraient pudiquement et lentement rapprochés comme des amants très timides, et leur musique à tous deux aurait commencé à se fondre dans la musique de l’autre.”
Milan Kundera, The Unbearable Lightness of Being

Ana Claudia Antunes
“Si tu parles français, et si bien,
tu es déjà un superb musicien.
Le bon français est si pareil
a la musique à mes oreilles.”
Ana Claudia Antunes, L'Amante de Victor Hugo

Mirela Stancu
“Chanson de la minuit

Sur ton épaule j’ai mis mes rêves,
Doucement, pour pas te déranger,
Et j’ai cherchée timide tes lèvres,
Pour les donner un chaud baiser.

J'aurais voulu te caresser,
Mais les etoiles ont vu mon entreprise
Et mes pensées commencent à s'envoler,
Comment te rendre une surprise.

J'ai attendu la lune montante
Ses rayons embrasser ton âme,
Et ton visage, brillant charmante,
Et sourisant, l'amour proclame.

Maintenant je sais que cette musique,
C'est la chanson de la minuit,
Quand le coeur chante mélancolique,
En partageant désirs inassouvis.”
Mirela Stancu

Anne-Laure Bondoux
“Tiens, allons-y pour la septième raison de trouver que la vie est belle : cuisiner pour des gens qu’on aime en prenant son temps et en écoutant la radio.”
Anne-Laure Bondoux, Et je danse, aussi

Georges Canguilhem
“Mais il en est des états de l'organisme comme de la musique : les lois de l'acoustique ne sont pas violées dans une cacophonie, cela n'entraîne pas que toute combinaison de sons soit agréable.”
Georges Canguilhem, The Normal and the Pathological

Percy Bysshe Shelley
“..forgotten lyres, whose dissonant strings
Give various response to each varying blast,
To whose frail frame no second motion brings
One mood or modulation like the last.”
Percy Bysshe Shelley, Alastor Or The Spirit Of Solitude

“La musique c'est le complément de la parole, du bruit et du silence qui relie, notre corps et notre esprit conscient et inconscient, à tous les univers sensibles et insensibles, perceptibles et imperceptibles, finis et infinis.”
Jean Toba

Milan Kundera
“[...] la transformation de la musique en bruit est un processus planétaire qui fait entrer l'humanité dans la phase historique de la laideur totale.”
Milan Kundera, The Unbearable Lightness of Being

Theodor W. Adorno
“В тот момент, когда в каком-нибудь аккорде уже не слышна его историческая выразительность, он настоятельно требует, чтобы в его исторических импликациях учитывалось то, что его окружает.”
Theodor W. Adorno, Philosophy of New Music

Theodor W. Adorno
“..трудности, запрещающие идею произведения, раскрываются не в раздумьях о них, а в тёмных недрах самих произведений”
Theodor W. Adorno, Philosophy of New Music

Theodor W. Adorno
“Насилие, учиняемое над людьми массовой музыкой, продолжает жить и на другом социальном полюсе, в музыке, избегающей людей”
Theodor W. Adorno, Philosophy of New Music

Theodor W. Adorno
“Музыка - враг судьбы... Лишь начиная с Вагнера, музыка стала подражать судьбе”
Theodor W. Adorno, Philosophy of New Music

“Vous êtes là comme une chrysalide enfermée dans la flamme, jusqu’à ce que votre âme monte au soleil d’un vol rapide.”
Hoffmann, Contes - Fantaisies à la manière de Callot

Pascal Quignard
“Il n'y avait que dans ses compositions qu'on découvrait la complexité et la délicatesse du monde qui était caché sous ce visage et derrière les gestes rares et rigides.”
Pascal Quignard, Tous les matins du monde

Pascal Quignard
“Quand je tire mon archet, c'est un petit morceau de mon cœur vivant que je déchire. Ce que je fais, ce n'est que la discipline d'une vie où aucun jour n'est férié. J'accomplis mon destin.”
Pascal Quignard, Tous les matins du monde

Pascal Quignard
“Croyez-vous qu'il n'y ait pas de souffrance à être du vent ? Quelquefois ce vent porte jusqu'à nous des bribes de musique. Quelquefois la lumière porte jusqu'à vos regards des morceaux de nos apparences.”
Pascal Quignard, Tous les matins du monde

Robert Gottlieb
“So how can you say Jazz started in whorehouses when the musicianers didn't have no real need for them?”
Robert Gottlieb, Reading Jazz: A Gathering of Autobiography, Reportage, and Criticism from 1919 to Now