70s Quotes

Quotes tagged as "70s" Showing 1-4 of 4
Gillian Flynn
“We were born in the '70s, back when twins were rare, a bit magical: cousins of the unicorn, siblings of the elves.”
Gillian Flynn, Gone Girl

Eric Clapton
“La tournée terminée, Tom et Roger pensèrent qu'après le succès de I Shot The Sheriff, ce serait bien de descendre dans les Caraïbes pour continuer sur le thème du reggae. Ils organisèrent un voyage en Jamaïque, où ils jugeaient qu'on pourrait fouiner un peu et puiser dans l'influence roots avant d'enregistrer. Tom croyait fermement au bienfait d'exploiter cette source, et je n'avais rien contre puisque ça voulait dire que Pattie et moi aurions une sorte de lune de miel. Kingston était une ville où il était fantastique de travailler. On entendant de la musique partout où on allait. Tout le monde chantait tout le temps, même les femmes de ménage à l'hotel. Ce rythme me rentrait vraiment dans le sang, mais enregistrer avec les Jamaïcains était une autre paire de manches.

Je ne pouvais vraiment pas tenir le rythme de leur consommation de ganja, qui était énorme. Si j'avais essayé de fumer autant ou aussi souvent, je serais tombé dans les pommes ou j'aurais eu des hallucinations. On travaillait aux Dynamic Sound Studios à Kingston. Des gens y entraient et sortaient sans arrêt, tirant sur d'énormes joints en forme de trompette, au point qu'il y avait tant de fumée dans la salle que je ne voyais pas qui était là ou pas. On composait deux chansons avec Peter Tosh qui, affalé sur une chaise, avait l'air inconscient la plupart du temps. Puis, soudain, il se levait et interprétait brillamment son rythme reggae à la pédale wah-wah, le temps d'une piste, puis retombait dans sa transe à la seconde où on s'arrêtait.”
Eric Clapton, Eric Clapton: The Autobiography

“If you think the ’80s were dumber than the ’70s, either you weren’t there or you weren’t paying attention.”
James Lileks, Interior Desecrations: Hideous Homes from the Horrible '70s
tags: 70s, 80s

Kate Millett
“Yet one can think of a love thats free based on respect, affection, understanding, tenderness. How great to live that way. And to love many people and love them well. To have the job of that, of what love is without possessiveness, exclusiveness, jealously, property, economic dependence, ego conflicts. How full of flowers, music, highs, conversation, fantastic love making... all of it could be. And I think its worth it. But never let it prevent you from the knowledge and expectation of how hard its going to be, how scary - until we can live that way. And its now only the hedonist but the pragmatist that urges we practice for living the revolution, since surely there wont be once unless weve made some progress at living the new way. And it must be new: revolutions got to be a better way to live, lovingly even. Not hate: we have such a sickening amount of that already.”
Kate Millett, The Prostitution Papers: A Quartet For Female Voice