Québec discussion

111 views
Discussion générale > Les Québécois écrivent-ils si peu ?

Comments Showing 1-10 of 10 (10 new)    post a comment »
dateDown arrow    newest »

message 1: by S.J. (new)

S.J. (joasia_) | 4 comments Bonjour à vous !

J'ai réalisé quelque chose de troublant récemment... Je suis Québécoise et j'ai créé une maison d'édition ici, au Québec (Montréal). Après plus d'un an d'existence et des tentatives de rejoindre les gens directement au Québec (annonces sur des sites québécois, tractage dans les rues de Montréal), je me rends compte que parmi les 17 auteurs avec lesquels j'ai déjà signé des contrats, il n'y a... qu'une seule Québécoise !

Les autres sont pour la plupart Français, avec aussi une Belge et une Angolaise (aspirant à la nationalité française). Pourtant, ça m'arrangerait bien d'avoir plus de gens d'ici, car c'est plus cher et compliqué de faire affaire à l'étranger. Et je veux bien que le Québec soit petit, mais 8 millions d'habitants, c'est environ 8 fois moins que la population française, pas 14 ou 15 fois moins !

Est-ce un phénomène que vous avez déjà observé, la difficulté au Québec de faire nos propres trucs nous-mêmes, l'impression d'être submergés par les Français même chez nous ? Est-ce quelque chose de spécifique à la culture, à la littérature ? Comment l'expliquez-vous ?

C'est vrai que je n'ai aussi qu'une seule auteure Belge, or leur population francophone est pratiquement égale à la nôtre. Peut-être souffrent-ils du même problème ?

J'aimerais beaucoup avoir vos opinions là-dessus. :)


message 2: by Dominic (last edited Mar 20, 2013 11:25AM) (new)

Dominic Bellavance (bellavance) | 6 comments Pour avoir discuté avec des gens qui s'occupent de fanzines, je sais qu'ils ont le même problème de leur côté : beaucoup de textes européens et quelques textes d'ici.

Je pense que c'est surtout parce que les perspectives de publications en Europe sont beaucoup plus minces qu'au Québec. On m'a déjà dit qu'ici et là-bas (en France), il y a le même nombre de maisons d'édition...


message 3: by S.J. (new)

S.J. (joasia_) | 4 comments Tiens, est-ce qu'on a une source pour ce genre de chiffres ? Ça serait une raison, en effet... :)


message 4: by Dominic (new)

Dominic Bellavance (bellavance) | 6 comments Je n'ai pas de source vite comme ça. Seulement des témoignages entendus.


message 5: by Mireille Duval (new)

Mireille Duval | 4 comments En tout cas, ils écrivent quand même plus qu'il n'y a de lecteurs pour les lire.. ;)


message 6: by Sandra (new)

Sandra Dussault | 3 comments Je ne crois pas que les Québécois écrivent peu ! Les maisons d'éditions québécoises reçoivent des centaines de manuscrits par année et ne peuvent évidemment pas tous les publier. C'est une question de visibilité et de confiance, je crois. Quand on a passé des mois à pondre un texte et qu'on voudrait le voir publié, le premier réflexe est de l'envoyer à des éditeurs reconnus. On ne veut pas le remettre à n'importe qui, de peur de se le faire voler ou d'être mal représenté.
J'imagine que le succès attire le succès et que si vous persévérez, il y aura certainement un jour où vous tomberez sur une perle qui aura un succès commercial et alors beaucoup d'auteurs voudront faire affaire avec vous !


message 7: by S.J. (new)

S.J. (joasia_) | 4 comments Mireille : Ah, je ne suis pas d'accord. :) Quand on voit qu'il y a toujours des nouveaux livres qui se vendent par millions, on se rend compte que c'est plus un problème de répartition des ventes et de correspondance offre/demande que celui d'un manque de lecteurs !

Sandra : C'est tout à fait vrai, mais cela n'explique pas la disproportion Québécois/Français parmi les personnes qui me contactent. Je ne me suis pas plainte du nombre de manuscrits que je recevais, d'ailleurs ! ;) J'en reçois beaucoup et assez de bons, mais... ils sont français !


message 8: by Ghoule (new)

Ghoule | 2 comments Jeanne, est-ce que tu participes à quelques-uns des neuf salons du livre du Québec? Est-ce que tu vas à des lancements de livres? Est-ce que tu participes à des activités et à des événements littéraires?

C'est, pour moi, la meilleure façon de rencontrer des auteurEs.


message 9: by Danielle (new)

Danielle Tremblay (danielle_t) | 9 comments Peut-être que les Québécois préfèrent publier en France parce que le marché francophone y est plus large. Publiez-vous des eBooks ? Sont-ils vendus en France ?

J'écris des romans de science-fiction et ils sont publiés par un éditeur français. Mais peut-être que je ferais un essai avec vous la prochaine fois.


message 10: by Ghoule (last edited Nov 01, 2014 08:51AM) (new)

Ghoule | 2 comments Viens nous rencontrer au Congrès Boréal, en mai 2015 à Montréal : http://www.congresboreal.ca/fr/2015/A...

Concernant les livres numériques, nous en publions, mais notre vitesse de croisière n'est pas encore atteinte à ce niveau. D'autres préoccupations prennent le peu de temps qui nous reste.


back to top