Romain Chicoisne

Add friend
Sign in to Goodreads to learn more about Romain.


Voyage au bout de...
Rate this book
Clear rating

 
Le Rêveur illimité
Rate this book
Clear rating

 
Psycho Killer
Romain Chicoisne is currently reading
bookshelves: currently-reading
Rate this book
Clear rating

 

Romain’s Recent Updates

44567
“It is not the critic who counts; not the man who points out how the strong man stumbles, or where the doer of deeds could have done them better. The credit belongs to the man who is actually in the arena, whose face is marred by dust and sweat and blood; who strives valiantly; who errs, who comes short again and again, because there is no effort without error and shortcoming; but who does actually strive to do the deeds; who knows great enthusiasms, the great devotions; who spends himself in a worthy cause; who at the best knows in the end the triumph of high achievement, and who at the worst, if he fails, at least fails while daring greatly, so that his place shall never be with those cold and timid souls who neither know victory nor defeat.”
Theodore Roosevelt
Romain Chicoisne finished reading
Rien de grave by Justine Lévy
Rate this book
Clear rating
Romain Chicoisne is currently reading
Rien de grave by Justine Lévy
Rate this book
Clear rating
Romain Chicoisne wants to read
Les quatre accords toltèques by Miguel Ruiz
Rate this book
Clear rating
Promise at Dawn by Romain Gary
“Je n'ai jamais imaginé qu'on put être à ce point hanté par une voix, par un cou, par des épaules, par des mains. Ce que je veux dire, c'est qu'elle avait des yeux où il faisait si bon vivre que je n'ai jamais su où aller depuis.”
Romain Gary
La Mort du roi Tsongor by Laurent Gaudé
“C'est alors que Samilia descendit de cheval et s'avança vers Sango Kerim. Il était blême. Il ne pouvait croire qu'elle était là. Devant lui.
- Ne souris pas en ton âme, Sango Kerim, lui dit-elle, car c'est le malheur qui se présente à toi. Si tu m'offres l'hospitalité de ton campement, il n'y aura plus de trêve. La guerre sera féroce. Et Kouame, comme un sanglier furieux, n'aura de cesse qu'il ne t'ouvre le ventre et ne fourrage tes viscères. Il me l'a dit. Et il faut le croire. Je me présente à toi et te demande l'hospitalité mais je ne serai pas ta femme. Pas avant que cette guerre ne s'achève. Je serai là. Je partagerai ces instants avec toi. Je veillerai sur toi, mais tu ne pourras jouir de moi avant que tout cela soit fini. Tu le vois, Sango Kerim, c'est le malheur qui se présente à toi et te demande l'hospitalité. Tu peux me chasser. Il n'y aurait pas de honte à cela. Cela serait même le geste d'un grand roi car tu sauverais ainsi la vie de milliers d'hommes.
Sango Kerim
...more
Laurent Gaudé
Romain Chicoisne is currently reading
Voyage au bout de la nuit by Louis-Ferdinand Céline
Rate this book
Clear rating
Romain Chicoisne rated a book really liked it
La Mort du roi Tsongor by Laurent Gaudé
Rate this book
Clear rating
Romain Chicoisne rated a book really liked it
L'Étranger by Albert Camus
Rate this book
Clear rating
Romain Chicoisne has read
L'Étranger by Albert Camus
Rate this book
Clear rating
More of Romain's books…
Louis-Ferdinand Céline
“Elle ne faisait que divaguer de bonheur et d'optimisme, comme tous les gens qui sont du bon côté de la vie, celui des privilèges, de la santé, de la sécurité et qui en ont encore pour longtemps à vivre”
Louis-Ferdinand Céline, Voyage au bout de la nuit

Romain Gary
“Je n'ai jamais imaginé qu'on put être à ce point hanté par une voix, par un cou, par des épaules, par des mains. Ce que je veux dire, c'est qu'elle avait des yeux où il faisait si bon vivre que je n'ai jamais su où aller depuis.”
Romain Gary, Promise at Dawn

Laurent Gaudé
“C'est alors que Samilia descendit de cheval et s'avança vers Sango Kerim. Il était blême. Il ne pouvait croire qu'elle était là. Devant lui.
- Ne souris pas en ton âme, Sango Kerim, lui dit-elle, car c'est le malheur qui se présente à toi. Si tu m'offres l'hospitalité de ton campement, il n'y aura plus de trêve. La guerre sera féroce. Et Kouame, comme un sanglier furieux, n'aura de cesse qu'il ne t'ouvre le ventre et ne fourrage tes viscères. Il me l'a dit. Et il faut le croire. Je me présente à toi et te demande l'hospitalité mais je ne serai pas ta femme. Pas avant que cette guerre ne s'achève. Je serai là. Je partagerai ces instants avec toi. Je veillerai sur toi, mais tu ne pourras jouir de moi avant que tout cela soit fini. Tu le vois, Sango Kerim, c'est le malheur qui se présente à toi et te demande l'hospitalité. Tu peux me chasser. Il n'y aurait pas de honte à cela. Cela serait même le geste d'un grand roi car tu sauverais ainsi la vie de milliers d'hommes.
Sango Kerim s'agenouilla et baisa la terre qui était entre lui et Samilia. Puis, en regardant cette femme avec le désir de toutes ces années accumulées, il lui dit :
- Ce campement est à toi. Tu y régneras comme ton père régnait sur Massaba. Je t'offre mon armée. Je t'offre mon corps. Et chacune de mes pensées. Et si tu t'appelles malheur, alors oui, je veux étreindre le malheur tout entier et ne vivre que de cela.”
Laurent Gaudé, La Mort du roi Tsongor

Theodore Roosevelt
“It is not the critic who counts; not the man who points out how the strong man stumbles, or where the doer of deeds could have done them better. The credit belongs to the man who is actually in the arena, whose face is marred by dust and sweat and blood; who strives valiantly; who errs, who comes short again and again, because there is no effort without error and shortcoming; but who does actually strive to do the deeds; who knows great enthusiasms, the great devotions; who spends himself in a worthy cause; who at the best knows in the end the triumph of high achievement, and who at the worst, if he fails, at least fails while daring greatly, so that his place shall never be with those cold and timid souls who neither know victory nor defeat.”
Theodore Roosevelt

Louis-Ferdinand Céline
“Si les gens sont si méchants, c'est peut-être seulement parce qu'ils souffrent, mais le temps est long qui sépare le moment où ils ont cessé de souffrir de celui où ils deviennent un peu meilleurs.”
Louis-Ferdinand Céline, Journey to the End of the Night

year in books
Monautumn
231 books | 26 friends

Olivier...
1 book | 9 friends

Saïd Sp...
1 book | 3 friends

Alexandra
156 books | 12 friends

Drajugon
78 books | 14 friends

Jee-Hyu...
4 books | 11 friends

Samuel ...
1 book | 11 friends

Aurélien
0 books | 36 friends

More friends…



Polls voted on by Romain

Lists liked by Romain