Francophonie discussion

76 views
Club de lecture > CLUB DE LECTURE Mai 2019 - Le Japon

Comments Showing 1-20 of 20 (20 new)    post a comment »
dateDown arrow    newest »

message 1: by Valerie (new)

Valerie (nicehotcupoftea) | 391 comments Bonjour

Pour le mois de mai, notre thème est Le Japon.

Qu'allez-vous lire ? Que recommanderiez-vous aux autres membres ?


message 2: by Lea (new)

Lea Saurusrex (leasaurusrex) | 135 comments C'est un thème si large !

Sans compter les mangas, car il y aurait beaucoup à dire sur ce moyen d'expression, il y a aussi beaucoup de classiques fondateurs de la littérature nippone.

Parmi eux :

- Silence de Shusaku Endo. Un roman qui aborde le massacre des chrétiens au Japon.

- La pierre et le sabre et le tome 2 La parfaite lumière d'Eiji Yoshikawa. Un roman de cape et d'épée et d'aventure, sur les tribulations d'un samouraï. Malgré le nombre de pages ça se lit très vite et très bien !

- Le dit du Genji de Murasaki Shikibu. Sur ma liste pour le mois de mai.

- Le grondement de la montagne de Yasunari Kawabata. Également sur ma liste.

Enfin, comment ne pas mentionner Haruki Murakami, auteur moderne et contemporain de célébrité internationale. Si j'ai le temps, j'aimerais beaucoup lire Kafka sur le rivage, n'ayant pas accroché avec 1Q84.


message 3: by Mila (new)

Mila | 82 comments Le dit du Genji, c'est le monument de la littérature japonais. J'aimerais bien le lire mais il fait des milliards de pages en plus d'être du 11e siècle...
Le Grondement de la montagne, je l'ai lu le mois dernier et il est magnifique: contemplatif, apparemment tranquille mais plein d'intensité et de violence retenue. De Kawabata, j'adore tout ce que j'ai lu. Tristesse et beauté, Nuées d'oiseaux blancs... Je souhaiterais lire tout ce qu'il a écrit.
Mais je pense profiter du thème pour lire Quatre Soeurs, le grand roman-saga de Tanizaki sur une riche famille d'Osaka post 2e guerre.


message 4: by MadamMim (last edited Apr 24, 2019 07:22AM) (new)

MadamMim Je viens juste de lire Les Dames de Kimoto de Sawako Ariyoshi. A vrai dire je voulais le lire au mois de mai pour ce thème, mais partant en voyage j’avais besoin d’un petit livre à prendre avec moi donc j’en selectionnerai un autre.

En tout cas je vous recommande chaudement cette lecture. C’est plongée dans la vie de quatres générations de femmes entre le XIXème et le XXème. Chacune à sa manière de faire face à cette société japonaise extrêmement rigide et sexiste dans laquelle elle vit, soit en s’y conformant, soit en se rebellant.
L’histoire et très descriptive et il y a peu d’action mais le style de l’auteur est très fluide. J’ai dévoré ce livre.

Sinon je vous conseille bien sur Murakami Haruki mais aussi le moins connu Murakami Ryū qui a beaucoup écrit sur la jeunesse japonaise désœuvrée des années 90-2000. Ce sont deux auteurs phares de mon adolescence :)

Mila> Quatres sœurs à l’air sympathique, je vais peut-être me laisser tenter...


message 5: by Valerie (new)

Valerie (nicehotcupoftea) | 391 comments J'ai aimé les premiers 2 de 1Q84 de Haruki Murakami mais pas assez pour lire le 3e.
Je pense que je vais reprendre Quartier lointain de Jirō Taniguchi.
J'ai beaucoup apprécié Les délices de Tokyo de Durian Sukegawa et donc je voudrais lire Le Rêve de Ryôsuke par le même auteur.
Il y a beaucoup d'options pour ce thème !


message 6: by Tim (new)

Tim (techthing) | 53 comments Des histoires qui se passent dans un Japon imaginaire? Comme Les neiges de l'éternel de Claire Krust. Voici ma chronique (NL/FR).

Réédité en 2018, format poche: https://www.editions-actusf.fr/a/clai...


message 7: by Popchik (new)

Popchik | 2 comments Les évaporés : les évaporés sont des personnes qui choisissent volontairement de quitter tout ce qui constitue leur vie (famille, travail, ville...). Un roman sur le Japon d'aujourd'hui, et notamment sur Fukushima.

Sinon, ce n'est pas du roman, mais il y a ce petit essai Nagori, la nostalgie de la saison qui s'en va: La nostalgie de la saison qui vient de nous quitter sur la notion typiquement japonaise de "nagori", qu'on peut appliquer à la vie quotidienne, à la nature, à la gastronomie, et qu'on pourrait essayer de définir en disant que c'est la perception de l'arrière-saison, de ce qui se termine.


message 8: by Lea (new)

Lea Saurusrex (leasaurusrex) | 135 comments Que de belles idées pour ce thème !

Mila : Merci pour ton avis, je dois avouer que je suis aux prises, dans un tout autre registre, avec Ulysse de James Joyce actuellement, et même si Le Dit du Genji est sur ma liste à lire, je me vois mal mener les deux de front... Je vais commencer par Kawabata, je pense, et voir si je me lance dans le roman de Shikibu selon mon avancement.


message 9: by Valerie (new)

Valerie (nicehotcupoftea) | 391 comments Julie, contente de te revoir !

Je regarde les livres que tu mentionnes et La Papeterie Tsubaki me tente énormément !


message 10: by LuckyVV (new)

LuckyVV | 50 comments Coucou tout le monde !

Julie, j'ai lu la saga du Poids des secrets d'Aki Shimazaki un peu plus tôt cette année. J'en garde un très bon souvenir, les livres peuvent se lire dans n'importe quel ordre mais c'est mieux de le faire chronologiquement. Une belle découverte !
Et j'ai sur ma table de nuit La papeterie Tsubaki, je pense en profiter pour le lire ce mois-ci.


message 11: by Popchik (new)

Popchik | 2 comments J’ai lu La papeterie Tsubaki, c’est une lecture facile et agréable (une sorte de roman « feel good » japonais ?), mais selon moi ça aurait gagné à être un peu plus court. On découvre et apprend des choses sur les traditions japonaises (la calligraphie, l’écriture en général et notamment sur les lettres et le métier d’écrivain public, mais aussi le thé, la cuisine...). Le livre permet de s’immerger dans une petite ville japonaise et son quotidien.


message 12: by Lea (new)

Lea Saurusrex (leasaurusrex) | 135 comments De mon côté, j'ai finalement lu Le grondement de la montagne de Yasunari Kawabata. On m'a vivement conseillé ses autres livres (Pays de neige, Les Belles endormies et Les Pissenlits), mais je n'ai pas encore pris le temps de m'y pencher.

J'ai aussi lu Kafka sur le rivage de Haruki Murakami, mon premier livre de l'auteur. J'ai beaucoup aimé jusqu'au dernier quart, où je me suis perdue. J'ai eu un peu de mal à le finir, j'ai eu l'impression d'être passée complètement à côté et de n'avoir pas compris ce qu'il semblait être d'une telle évidence que l'auteur ne prend même pas le temps de l'expliquer. Encore un livre qui me fait douter de mes capacités intellectuelles.

Comme convenu, j'ai tenté d'aborder Le Dit du Genji de Murasaki Shikibu, avec la traduction de René Sieffert. La langue s'avère être très ardue, trop pour moi. Je retenterai peut-être si je m'achète un nouveau cerveau d'ici là !

On m'a aussi parlé des Notes de chevet de Sei Shônagon vu mon abandon du chef d’œuvre de Murasaki Shikibu. Je ne l'ai pas lu car j'éprouve le besoin d'avancer dans les autres défis que je me suis fixée, mais je vous le partage si certain-e-s veulent s'y plonger.


message 13: by Valerie (new)

Valerie (nicehotcupoftea) | 391 comments J'ai lu Quartier lointain, Tome 1 de Jirō Taniguchi et je le recommande vivement, c'est trop beau. Je vais certainement lire la suite.


message 14: by Mila (new)

Mila | 82 comments Lea, qu'est-ce que tu as pensé de Kawabata? Tu as été sensible à son écriture haiku? Le Grondement de la Montagne est celui que j'ai préféré jusqu'à présent. J'ai trouvé fascinante la tranquillité qui se dégage du livre alors même qu'il décline tous les thèmes les plus dramatiques: l'approche de la mort, le traumatisme de guerre, l'avortement, la destruction des familles. Mais j'ai aussi entendu dire que Pays de neige est son chef d'oeuvre.

De mon côté j'ai lu les Quatre soeurs et j'ai été d'abord déroutée car il est assez différent des autres Tanizaki que j'ai lus qui sont plus rocambolesques, haletants dans l'intrigue et avec des thématiques sexuelles scandaleuses. Quatre soeurs est un roman de moeurs plus classique, dans style du 19eme siècle, avec une intrigue très minimale, parfois même ennuyeux. Je l'ai quand même aimé car il est riche de symbolisme et ambitieux dans sa description du Japon aristocratique décadent.


message 15: by Lea (new)

Lea Saurusrex (leasaurusrex) | 135 comments Mila : Au début, j'avais un peu de mal à accrocher. Je trouvais l'écriture presque trop simple, le ton presque monotone. Et puis, en très peu de pages, j'ai finalement été complètement emportée. La simplicité à son extrême m'a plu, car elle montre qu'il est possible de faire passer beaucoup de choses en peu de mots. Le ton monotone ne l'est en fait pas tant que ça, puisque comme tu le dis, on avance avec ce vieil homme qui subit ou rencontre des problèmes vraiment difficiles : vieillesse, avortement, relations conjugales, relations parents-enfants, non-dits et secrets et bien sûr la mort.

J'ai adoré le lien de Shingo avec sa belle-fille et surtout avec la Nature. J'ai aimé ces scènes de vie tranquille où il boit son thé en observant le vol de l'aigle, ou lorsqu'il disserte de la floraison des buissons et des parterres.

A certains moments, j'y ai même vu beaucoup de poésie, mais plus sous-jacente qu'ostentatoire.

En somme, c'était une jolie expérience, un peu déroutante, et la plume de Kawabata est très proche de ce que j'imaginais du classicisme japonais.


message 16: by LuckyVV (new)

LuckyVV | 50 comments Hello,

J'ai lu La Papeterie Tsubaki, très joli et poétique, simple mais pas simpliste, assez minimaliste dans sa traduction. C'est un peu une plongée dans le milieu du papier, de l'écriture et du métier d'écrivain public au Japon. Une lecture vraiment douce et rafraîchissante, sans enjeu particulier !


message 17: by Mysliam (new)

Mysliam | 37 comments Bonjour !

Encore une fois avec un peu de retard j'ai lu Le Livre du thé de Kakuzo Okakura.

J'ai vraiment aimé et je le relirai sans doute...c'est un livre à avoir toujours à portée de main. vraiment très intéressant et qui va bien au-delà du thé !


message 18: by MadamMim (new)

MadamMim Bonjour,

Pour ce challenge j’ai finalement lu deux livres.

Tout d’abord Les délices de Tokyo de Durian Sukegawa. Un petit livre qui, sans qu’on s’y attende aborde un pan méconnu et assez sombre de l’histoire japonaise. Mon bémol est de ne pas avoir accroché avec le personnage principal. Les relations entre les différents personnages ne sont pas toujours très bien construites. L’histoire est cependant interessante et le style agréable.

Ensuite, en voyant vos posts, je me suis souvenu avoir acheté il a plusieurs années et jamais lu Les belles Endormies de Yasunari Kawabata, c’etait donc l’occasion! Quelle déception! J’ai trouvé l’histoire vide et répétitive. Les femmes sont objectifiées à souhait. Le vieillard, personnage principal de l’histoire est pathétique dans la manière dont il essait de se convaincre qu’il vaut mieux que les autres clients de l’établissement.
Le seul point positif est le style de l’auteur qui se lit bien.


message 19: by Valerie (new)

Valerie (nicehotcupoftea) | 391 comments MadamMim c'est grâce à ce livre que j'ai découvert les dorayaki !


message 20: by Mila (new)

Mila | 82 comments MadamMim, entièrement d’accord sur les Belles endormies et pourtant j’adore Kawabata. Je viens de le lire pour le thème du mois de juin. Moins de 100 pages mais ça n’en finissait pas avec toutes ces répétitions des mêmes jeux sur les corps des femmes et ce manque de substance des flashbacks, probablement à cause du manque de substance du récit enchâssant.
Je pense que c’est un livre qui s’adresse exclusivement à des hommes, en tout cas je vois pas quelle femme pourrait s’y connecter.
La deuxième histoire est du même tonneau, encore plus bizarre et fétichiste.
La troisième m’a plu mais en tout, ça n’atteint pas la moyenne.


back to top