Leonard Gaya's Reviews > La Horde du Contrevent

La Horde du Contrevent by Alain Damasio
Rate this book
Clear rating

by
27098959
's review

it was amazing
bookshelves: favorites

Il m'est difficile de dire combien j’ai aimé ce livre ou même pourquoi il m’a tant touché.

Il y a cette quête, cette randonnée démente, insensée, qui a une saveur de The Fellowship of the Ring, mais qui rappelle plus encore peut-être L'Odyssée, et en particulier l’épisode d’Eole et du sac de vent qui éloigne du but. Ce souffle incessant et tumultueux du récit épique qui, épreuve après épreuve, à la fois éloigne et rapproche du foyer, du point de départ et du point d’arrivée.

Il y a ces vingt-trois personnages, décimés par les éléments au fur et à mesure des chapitres en forme de compte-à-rebours. Vingt-trois destins “tramés” puis déchirés ensemble par le désir, l’amitié, l’amour. Surtout, vingt-trois voix, chacune propre, chacune émouvante, reconnaissable entre toutes (et très vite, les symboles qui les représentent deviennent superflus), vingt-trois écritures, vingt-trois “vifs”, que Damasio développe avec une virtuosité vertigineuse.

Il y a ce monde de la “Bande de Contre”, entre deux pôles immenses et glacés, où ne cessent de s’affronter, jusqu’à l’épuisement et la mort, les hommes d’un côté, qui remontent vers l’Orient ; les vents et les “chrones” (parmi les créatures les plus fascinantes de la littérature) qui, de l’autre côté, redescendent vers l’Occident. Un monde dont les éléments primordiaux, sous la surface de la glace, du vent, du feu, du métal, de la chair, des tendons, des os, sont en réalité flux, vif, vibration, rythme, devenir, puissance. Et c'est à ces vifs que Damasio tente de donner voix, à travers la turbulence d'une langue aux accents deleuziens et l’effervescence de la ponctuation. Bref, à travers la musique.

Il y a enfin, et peut-être surtout, ce sentiment très net que moi, lecteur, je fais partie de la Horde, et que, page après page, je remonte à rebours, avec le Pack des personnages, vers l’Extrême-Amont du récit, vers son début, vers sa source, vers son origine. A la fin, il ne reste que moi et l’auteur (le Scribe). Et je me rends compte que la lecture de ce livre est en quelque sorte une expérience existentielle, une métaphore, un “chrone” révélateur de la vie, un voyage de la naissance à la mort... et à la renaissance !

J’en ai assez dit. “La Horde du Contrevent” est un roman magnifique.
21 likes · flag

Sign into Goodreads to see if any of your friends have read La Horde du Contrevent.
Sign In »

Reading Progress

October 18, 2015 – Shelved
October 18, 2015 – Shelved as: to-read
March 1, 2016 – Started Reading
March 4, 2016 –
12.0% "Très impressionné par ce début de roman, magnifique !"
March 20, 2016 –
21.0%
March 25, 2016 –
49.0%
April 1, 2016 –
56.0%
April 8, 2016 –
77.0%
April 13, 2016 – Shelved as: favorites
April 15, 2016 – Finished Reading

Comments (showing 1-1)




dateUp arrow    newest »

message 1: by Pierre (new) - added it

Pierre Fortier pas le choix maintenant de le mettre sur mes listes à lire :-)


back to top