Corinne Stoppelli's Reviews > Eugénie Grandet

Eugénie Grandet by Honoré de Balzac
Rate this book
Clear rating

by
1012278
's review
Mar 21, 2008

it was amazing

(attention peut dévoiler une partie de l'intrigue)

Eugénie Grandet est fille d’un aisé tonnelier. Spéculateur et génie avare, c’est ainsi qu’il est devenu riche. Il enferme tout à clé, donne la ration à sa femme, sa fille et sa bonne, et se débrouille toujours pour récupérer tout ce qu’il est obligé de dépenser. Eugénie, courtisée par de nombreux hommes assoiffés d’argent et de pouvoir, tombera amoureuse d’un cousin sans le sou. Elle se sacrifiera pour lui et, touché par sa bonté, il tombera à son tour amoureux d’Eugénie. Le cousin devra cependant partir à l’étranger pour effacer les créances de son défunt père. Et à son retour, tout aura bien changé, l’avarice familiale s’étant emparée de de lui.

Une très belle pièce d’humanité que nous livre ici Balzac, nous décrivant un amour des plus purs, totalement désintéressé, qui va jusqu’à l’oubli de soi (Eugénie restera volontairement chaste toute sa vie), nous contant aussi comment l’avarice change un homme… et surtout, un grand conte à morale : l’Amour a toujours raison de tout et c’est en suivant son coeur que l’on réussit.

Extrait

“Cette femme panse les plaies secrètes de toutes les familles. Eugénie marche au ciel accompagnée d’un cortège de bienfaits. La grandeur de son âme amoindrit les petitesses de son éducation et les coutumes de sa vie première…Telle est l’histoire de cette femme qui n’est pas du monde au milieu du monde, qui faite pour être magnifiquement épouse et mère, n’a ni mari, ni enfants, ni famille.”

Citations

* Quand les enfants commencent à voir, ils sourient; quand une fille entrevoit le sentiment dans la nature, elle sourit comme elle souriait quand elle était enfant. Si la lumière est le premier amour de la vie, l’amour n’est-il pas la lumière du coeur?

* L’amour franc a sa prescience et sait que l’amour excite l’amour.

* La misère enfante l’égalité.

* En toute situation, les femmes ont plus de causes de douleurs que n’en a l’homme, et souffrent plus que lui. L’homme a sa force et l’exercice de sa puissance: il va, il agit, il s’occupe, il pense, il embrasse l’avenir et y trouve des consolations.
Mais la femme demeure, elle reste face à face avec le chagrin dont rien ne la distrait, elle descend jusqu’au fond de l’abîme qu’il a ouvert, le mesure et souvent le comble de ses voeux et de ses larmes…

* La flatterie n’émane jamais des grandes âmes, elle est l’apanage des petits esprits qui réussissent à se rapetisser encore pour mieux entrer dans la sphère vitale de la personne autour de laquelle ils gravitent.
flag

Sign into Goodreads to see if any of your friends have read Eugénie Grandet.
Sign In »

No comments have been added yet.