Robin's Reviews > The Graces

The Graces by Laure Eve
Rate this book
Clear rating

by
13452257
's review

did not like it
bookshelves: young-adult, read-in-french, craptastic

C'EST. QUOI. CE. TRUC ?

The Graces, m'avait intrigué de par sa couverture absolument magnifique. En plus, ça parle de magie, quoi de mieux donc ? J'étais donc tout content de le recevoir par un ami pour anniversaire et d'en faire une LC avec My Little Anchor. Pour couronner le tout, j'avais vu de bons avis dessus en VF, de quoi attiser davantage ma curiosité. J'aurais cependant mieux fait de suivre les avis sur Goodreads (qui ne sont pas tendres avec ce roman)

Je m'attendais à tout sauf à ce que j'ai lu.

Ce n'est pas la première fois que je lis un roman YA qui me déçoit profondément malgré les avis dithyrambiques (Rebel of The Sands récemment, ou Night School *frissonne de dégoût*). Je voulais vraiment, mais vraiment aimer ce roman.
Mais avec The Graces, j'ai atteint un autre pallier dans la déception : celui d'un profond dégoût.

Je ne dis jamais ce que je vais dire parce que tous les goûts sont dans la nature. Et gardez-bien en tête que ce n'est que mon avis et tant mieux, si vous avez apprécié The Graces.
Je dis cela afin que vous compreniez mon ressenti général et à quel point j'ai détesté, mais détesté ce roman.
Je me lance donc : pour moi, The Graces est une grosse daube. (notez-bien le "pour moi", inutile de me troller en commentaire juste après).

The Graces a réussi l'exploit à me faire froncer des sourcils dès les PREMIERES PHRASES. Pourquoi ? Parce que j'ai trouvé le style de Laure Eve franchement pas terrible. Pour être honnête, j'ai trouvé Fifty Shades of Grey mieux écrit et plus fluide (c'est dire à quel point le style de The Graces m'a chiffoné).
Laure Eve commence donc, dès les premières lignes, à dégainer des descriptions des 3 Graces. L'introduction est bancale et m'a fortement gêné. Mais surtout, de métaphores pseudo-poétiques et sombres qui essaient de faire croire que le style est recherché et que l'histoire qui va se dérouler est incroyablement originale.
Dans mon cas, ça m'a agacé, fait rire tellement c'était maladroit. Ou carrément me faire écarquiller les yeux tellement je ne comprenais parfois pas du tout ce que l'auteure essayait de raconter.

L'autre gros soucis, c'est le nombre AHURISSANT de clichés dégainés durant tout le bouquin. On nous ressort le mec "trop beau mais inaccessible, sauf pour notre héroïne qui est pas trop belle sauf pour le mec trop beau parce qu'il voit en elle à quel point elle est originale et unique parce que c'est comme ça selon le décret Twilightien qui veut que les auteurs de YA veulent trop faire comme Twilight sauf que Twilight ça reste Twilight et que si on a envie de relire Twilight on relit Twilight" *reprends son souffle*
Oui, The Graces, m'a fait penser à Twilight. Mais à une mauvaise version de Twilight. On passe donc au cliché numéro 2 : "l'héroïne devient obsédée par le mec trop beau et inaccessible parce qu'il est trop beau et inaccessible et plein de secrets sauf que l'obsession devient carrément malsaine et incompréhensible et que la romance ne fonctionne pas parce qu'on ressent pas l'alchimie entre les deux" *sors un inhalateur*
Je n'ai pas compris l'obsession de notre héroïne pour les Graces. Ca n'a pas de sens, pas d'intérêt. Et bon sang, c'est tellement malsain.

Les personnages sont d'une platitude extrême, vus et revus maintes fois. Je ne parle même pas de l'héroïne qui se veut mystérieuse en ne dévoilant pas son vrai prénom (qui a dit à Laure Eve que c'était une bonne idée ? Hum ?) en plus d'être antipathique au possible.

Mais le pire du pire du pire, c'est l'intrigue et tout le mystère qui l'entoure. Jamais je ne me suis autant EMMERDE en lisant un roman. Il ne se passe RIEN. RIEN. MAIS RIEN DU TOUT.
Laure Eve crée du mystère. C'est bien le mystère, garder ses cartes, tout ça tout ça. Mais pas comme ça. Pas en l'étirant à l'infini. Pas en jouant des pages et des pages avec "ALORS LES GRACES CE SONT DES VRAIS SORCIERS OU PAS ? HEIN ? HEIN ? HEIN ? HEIN ? TU VEUX SAVOIR PETIT LECTEUR ? TU VEUX SAVOIR ?"
J'ai poussé la curiosité, bravé l'ennui, cherchant à savoir le truc de ouf guedin que préparait Laure Eve. Cherchant à m'accrocher à des lambeaux de mythologie magique jetés ça et là, tellement disparates que l'univers créé par l'auteur n'a aucun sens.

Et puis on a les révélations. Et la fin. Et là, je me suis payé un fou rire absolument énorme. Parce que ce n'est que du vent pour moi. Une bonne grosse blague qui m'a donné envie juste après de lancer mon livre contre un mur pour passer ma frustration.

The Graces raconte l'histoire d'une obsession. Pour ma part, je finis en énorme déception.

*Cours chercher un autre livre pour oublier*






4 likes · flag

Sign into Goodreads to see if any of your friends have read The Graces.
Sign In »

Reading Progress

October 2, 2016 – Started Reading
October 2, 2016 – Shelved
October 6, 2016 –
page 227
55.64% "Ça devrait plutôt s'appeler "The Borings" je m'emmerde mais un truc rare..."
October 8, 2016 – Shelved as: young-adult
October 8, 2016 – Shelved as: read-in-french
October 8, 2016 – Shelved as: craptastic
October 8, 2016 – Finished Reading

Comments Showing 1-5 of 5 (5 new)

dateDown arrow    newest »

Melisande :D

je plussoie, tout pareil !

la prochaine fois j'irai voir les avis VO sur les bouquins, ça m'évitera de me faire saigner les yeux...


Robin Prochaine fois, je demande à mon ami de n'acheter que les livres sur ma wish officielle


Melisande vaut mieux !


message 4: by Sphinxou (new) - added it

Sphinxou Hihihihi ! Je ne l'ai pas lu et je n'ai plus envie du coup, mais j'ai beaucoup ri en lisant ta review x)


message 5: by Mogu (new)

Mogu J'ai adoré ton avis !!! Dommage que ce bouquin n'est pas à la hauteur de sa couverture


back to top