Romain's Reviews > HHhH

HHhH by Laurent Binet
Rate this book
Clear rating

by
3079764
's review
Dec 01, 2010

it was amazing
bookshelves: blog
Read in September, 2010

Voilà un titre à la fois cryptique et évocateur lorsque l'on a compris le message — HHhH est le sigle de "Himmlers Hirn heiβt Heydrich" ce qui signifie "le cerveau d’Himmler s’appelle Heydrich". L'histoire est centrée sur Reinhard Heydrich et, à travers lui, sur le IIIe Reich, la Seconde Guerre mondiale et les atrocités commises, lors de cette période, par les nazis. Si Heydrich n'est pas le plus connu des nazis il est certainement l'un des plus dangereux. Les surnoms dont il est affublé sont assez évocateurs et parlent pour lui: le boucher de Prague, le bourreau, la bête blonde, ...
Son ascension au sein de l'appareil SS est fulgurante. Il deviendra l'un des plus hauts gradés (Obergruppenführer) et l'un des principaux artisans de la solution finale. Le livre raconte ce que vont tenter deux hommes, un tchèque et un slovaque pour mettre fin aux nuisances de cet homme et porter ainsi un sévère coup au IIIe Reich.
Laurent Binet a écrit un livre fabuleux. Tout d'abord extrêmement bien documenté et pensé. Mais son originalité ne réside pas là. Elle est née des interrogations de l'auteur sur la position du roman vis à vis de la réalité historique. Pour exorciser ce questionnement qui le hante — est-ce que c'est quelque chose qui le hante vraiment ou est-ce que je me mets à sa place — il a choisi de retranscrire ses hésitations et ses doutes en les intégrant directement dans le roman. Il alterne ainsi les chapitres classiques avec des chapitres dans lesquels il s'interroge, explique, donne des précisions ou se disculpe. Il redoute par dessus tout d'introduire dans son livre trop de romanesque et de travestir ainsi la réalité, lui faire dire ce que l'auteur ressent et non ce qu'elle a été en réalité. La minutie et le souci du détail de l'auteur le poussent même à développer une réelle obsession pour des points qui seraient considérés par d'autres comme des détails — la couleur de la voiture d'Heydrich est un véritable casse-tête à ses yeux.
Bref, c'est une invention formidable car on suit deux histoires passionnantes. Celle d'Heydrich et celle de l'écriture du roman qui lui est consacré. Une oeuvre formidable qui mérite amplement son prix Goncourt du premier roman 2010, à lire absolument. http://www.aubonroman.com/2010/12/hhh...
flag

Sign into Goodreads to see if any of your friends have read HHhH.
Sign In »

No comments have been added yet.