Livres Quotes

Quotes tagged as "livres" (showing 1-28 of 28)
Elif Shafak
“Pour lui, il y avait deux bénédictions dans la vie : les livres et les amis, qu'il fallait posséder en proportions inverses. Des livres en grand nombre mais seulement une poignée d'amis.”
Elif Shafak, The Architect's Apprentice

Yasmina Khadra
“Le livre n'est qu'un miroir. Il nous renvoie à ce que nous sommes. C'est pour cela qu'un livre est adoré par certains et vomi par d'autres. Chacun y trouve sa part de sensibilité, sa part d'humanité. Le livre fait partie du rêve et le rêve est le père de tous les espoirs.”
Yasmina Khadra

“Dans 1984, les livres sont plus ou moins interdits. Aujourd'hui le problème est réglé, pas la peine de les interdire: les gens n'ont plus vraiment envie de lire, de toute façon, ils savent de moins en moins lire, même le journal. ("La violence des casseroles", http://www.lapresse.ca/debats/chroniq...)”
Pierre Foglia

Victor Hugo
“Qui que vousw soyez qui voulez cultiver, vivifier, édifier, attendrir, apaiser... mettez des livres partout.

[Ouverture du congrès littéraire international de 1878)]”
Victor Hugo

Christian Bobin
“J’ai interrogé les livres et je leur ai demandé quel était le sens de la vie, mais ils n’ont pas répondu. J’ai frappé aux portes du silence, de la musique, et même de la mort, mais personne n’a ouvert. Alors j’ai cessé de demander. J’ai aimé les livres pour ce qu’ils étaient, des blocs de paix, des respirations si lentes qu’on les entend à peine.”
Christian Bobin, Un bruit de balançoire

Penelope Fitzgerald
“-¿Por qué cree que abrir una librería es inverosímil?-. ¿La gente de Hardborough no quiere comprar libros?
-Han perdido el deseo por las cosas raras-dijo (...). (...) Y no me diga usted que los libros no constituyen una rareza en sí mismos.”
Penelope Fitzgerald

“Tant qu’un lecteur n’a pas reposé son livre de plein gré, c’est un individu potentiellement dangereux.
- "Bouquiner”
Annie François

Luciano Canfora
“En considérant cet enchaînement de fondations, de résurrections et de catastrophes, on croit saisir un fil qui relie les divers efforts, en bonne partie vains, du monde hellénistico-romain pour sauver ses livres. Tout commence avec Alexandrie : Pergame, Antioche, Rome, Athènes ne sont que des répliques. La dernière réincarnation aura lieu à Byzance, et ce sera encore une fois une bibliothèque dans un palais : celui de l'empereur et celui du patriarche.

Les destructions, les ruines, les saccages, les incendies frappèrent surtout les grands rassemblements de livres, placés, selon la règle, au centre du pouvoir. Les bibliothèques de Byzance ne firent pas non plus exception. C'est pourquoi, ce qui à la fin est resté ne vient pas des grands centres, mais de lieux "marginaux" (les couvents) ou de copies privées sporadiques.”
Luciano Canfora, The Vanished Library: A Wonder of the Ancient World

Penelope Fitzgerald
“- ¿Por qué cree que abrir una librería es inverosímil?-le gritó al viento-. ¿La gente de Hadborough no quiere comprar libros?
-Han perdido el deseo por las cosas raras -dijo (...)-. (...) Y no me diga usted que los libros no constituyen una rareza en sí mismos. (La librería)”
Penelope Fitzgerald

Mary Ann Shaffer
“Peut-être les livres possèdent-ils un instinct de préservation secret qui les guide jusqu'à leur lecteur idéal.”
Mary Ann Shaffer

Jean-Paul Sartre
“Et voilà, mon passé n’est plus qu’un trou énorme. Mon présent: cette bonne au corsage noir qui rêve près du comptoir, ce petit bonhomme. Tout ce que je sais de ma vie, il me semble que je l’ai appris dans des livres.”
Jean-Paul Sartre

“Tout bon livre est un attentat. [in Essai sur moi-même]”
Marcel Jouhandeau
tags: livres

Anatole France
“Ne prêtez pas vos livres:personnes ne les rends jamais. Les seuls livres que j'ai dans ma bibliothèques sont des livres qu'on m'a prêtés.”
Anatole France
tags: livres

Jean Guéhenno
“Un livre est un outil de liberté.”
Jean Guéhenno, Carnets du vieil écrivain

Gérard Bessette
“(...) je me suis mis à boire comme d'habitude. Personne ne m'a adressé la parole jusque vers minuit et demi. Alors le père Manseau, resté jusque-là impassible et étranger au débat, s'est mis sur pied, péniblement, parce qu'il souffre de l'arthrite, et s'est approché de ma table. Sa figure bronzée, inexpressive, touchait presque mon oreille.
- Je suis au courant de votre histoire, dit-il. Moué, c'est pas de mes affaires. Mais vous êtes nouveau icitte. Moué, ça fait soixante-deux ans que je promène ma carcasse. Eh ben, c'est pas bon pour la santé icitte de contrer les curés. Les ficelles, c'est eux autres qui les ont, vous comprenez...
Il hésita quelques secondes puis ajouta en guise d'excuse:
- Je dis ça, moué, au fond, personnellement, ça me fait ni chaud ni froid. Le jour, je travaille à la manufacture; le soir, je bois ma bière. Au fond, c'est pas ça qui me dérange. Mais c'est pour vous dire, vous
comprenez...
Je m'étais levé moi aussi et je m'aperçus que je serrais la main au père Manseau. Je ne sais s'il se rendit compte de mon émotion. Peu probable. Il n'en laissa, en tout cas, rien voir. Sans doute, sa mise en garde ne m'apprenait-elle rien de nouveau. Je savais à quoi m'en tenir. Mais c'était l'intention qui me touchait, le sentiment de fraternité, de solidarité peut-être que le père Manseau avait voulu exprimer - la fraternité d'un simple voisin de table tenu à l'écart par ses concitoyens bien-pensants à cause de son alcoolisme... ll me tira d'embarras en portant deux doigts à la visière de sa casquette de cuir:
- À la revoyure, m'sieur Jodoin, pis bonne chance, là.
Et il s'éloigna, oscillant, écarquillé, de sa démarche raide de pantin, sans presque plier les genoux. Mon émotion tomba vite; heureusement, car je n'aime pas être ému. D'ailleurs, ayant bu tout mon soûl, j'étais protégé des cinglures du monde extérieur.”
Gérard Bessette, Le Libraire

“Si je perdais ma bibliothèque, j'aurais toujours le métro et l'autobus. Un billet le matin, un billet le soir et je lirais les visages. [in Citations de Marcel Jouhandeau]”
Marcel Jouhandeau

Michel Onfray
“Sorti de la bibliothèque, il serre sous son bras les trésors empruntés. La lumière des réverbères permet de commencer la lecture dans la rue. La psyché du futur philosophe se nourrit de ce monde inédit, méconnu, inconnu. Camus découvre le formidable pouvoir des mots, la magie de la lecture, l'immense puissance des livres. Rentré chez lui, il pose le volume sur la toile cirée de la table de la cuisine, le place sous le rond de lumière de la lampe à pétrole, l'ouvre et le lit. Le monde autour de lui disparaît; il entre de plain-pied dans un univers qui le sauve. Le livre ramasse le monde des antimondes.”
Michel Onfray, L'ordre libertaire: la vie philosophique d'Albert Camus

“Je suis content que tu aies trouvé ton livre, Steve. Tout le monde y arrive, un jour ou l'autre. Il faut parfois en lire dix, cent ou mille, mais on finit toujours par le dénicher. Enfin, presque toujours. Certains abandonnent avant de l'avoir trouvé, malheureusement...”
François Gravel, La Piste Sauvage

“Elle a choisi la langue française pour s’exprimer et en cela , elle mérite notre respect.”
Fatemeh Parisa
tags: livres

Ray Bradbury
“On doit tous être pareils. Nous ne naissons pas libres et égaux, comme le proclame la Constitution, on nous rend égaux. Chaque homme doit être l'image de l'autre, comme ça, tout le monde est content; plus de montagnes pour les intimider, leur donner un point de comparaison. Conclusion ! Un livre est un fusil chargé dans la maison d'à côté. Brûlons-le. Déchargeons l'arme. Battons en brèche l'esprit humain. Qui sait qui pourrait être la cible de l'homme cultivé ?”
Ray Bradbury, Fahrenheit 451

Daniel Pennac
“La lecture, acte de communication? Encore une blague de commentateurs! Ce que nous lisons, nous taisons. Le plaisir du livre lu, nous le gardons le plus souvent au secret de notre jalousie. Soit parce que nous n'y voyons pas matière a discours, soit parce que, avant d'en pouvoir dire un mot, il nous faut laisser le temps faire son délicieux travail de distillation. Ce silence-la est le garant de notre intimité. Le livre est lu mais nous y sommes encore. Sa seule évocation ouvre un refuge a nos refus.”
Daniel Pennac, Comme un roman

Gabrielle Roy
“Je lisais … comme toujours lorsqu’on est emporté par la magie d’une histoire bien racontée ou la simple ivresse de se reconnaître à travers des mots plus habiles que les siens.”
Gabrielle Roy, La détresse et l'enchantement

Katarina Bivald
“Elle avait pris l’habitude de laisser la porte entrouverte afin que l’air humide de l’automne se mêle au parfum des livres. Elle avait toujours pensé que l’air automnal et les livres allaient bien ensemble, que les uns comme les autres se mariaient bien avec des plaids, des fauteuils confortables et de grandes tasses de café ou de thé.”
Katarina Bivald, The Readers of Broken Wheel Recommend

Katarina Bivald
“Je ne pourrai jamais lire tous ces livres. Si une autre personne les acquiert, au moins, ils sont appréciés. Et puis, on a toujours envie de diffuser les livres qu’on aime.”
Katarina Bivald, The Readers of Broken Wheel Recommend

Katarina Bivald
“Il y a toujours un lecteur pour chaque livre. Et un livre pour chaque lecteur.”
Katarina Bivald, The Readers of Broken Wheel Recommend

Ray Bradbury
“Il faut que vous compreniez que notre civilisation est si vaste que nous ne pouvons nous permettre d'inquiéter et de déranger les minorités. (...) Les gens veulent être heureux, d'accord? (...) Les noirs n'aiment pas Little Black Sambo, brûlons le. La Case De L'oncle Tom met les blancs mal à l'aise, brûlons le. Quelqu'un a écrit un livre sur le tabac et le cancer des poumons? Les fumeurs pleurnichent? Brûlons le livre.”
Ray Bradbury, Fahrenheit 451

Dominique Fortier
“Le savoir s'est peut-être perdu, l'amour du travail, celui des livres – peut-être à rebours : d'abord on avait cessé d'aimer les livres, puis le travail n'avait plus vraiment intéressé personne, et le savoir avait disparu.”
Dominique Fortier, Au péril de la mer

Umberto Eco
“Si Dieu existait, il serait une bibliothèque.”
Umberto Eco