Catherine Dorion

“Je pense que l'amour ne survit que lorsqu'il sait qu'il a le droit d'aller et venir sans que personne se pète la tête sur les murs. Et que pour avoir une chance de s'étendre sur nos corps pour panser toute la vie d'un souffle, comme on aime qu'il le fasse, il doit être libre. Dès que les contours de l'organisation se dessinent, s'épaississent et, finalement, l'entravent. Il va voir ailleurs s'il y est.

Et il y est.”


Catherine Dorion, Les luttes fécondes
Read more quotes from Catherine Dorion


Share this quote:
Twitter icon

Friends Who Liked This Quote


To see what your friends thought of this quote, please sign up!


This Quote Is From

Les luttes fécondes Les luttes fécondes by Catherine Dorion
179 ratings, average rating, 27 reviews

Browse By Tag