Melisande's Reviews > Meurtre à Shakespeare

Meurtre à Shakespeare by Charlaine Harris
Rate this book
Clear rating

by
5081800
's review
Jan 07, 12

Read on January 02, 2012

Je tiens tout d’abord à remercier Nyx Shadow (oui encore une fois) de m’avoir prêté son épreuve de ce futur roman à paraître aux éditions J’ai lu, en février. Après avoir lu l’avis de Némésis (lu en VO), Tan et ensuite de Nyx, j’ai su qu’il fallait que je lise ce livre dès sa sortie parce que ça avait l’air très bien. Et étant donné que j’avais beaucoup aimé l’autre série policière : Les Mystères d’Harper Connelly, il était évident qu’il fallait que j’essaye de lire cette nouvelle série dans le même genre.

Encore une fois, on découvre ici une histoire simple mais qui va devenir un peu plus compliqué au fur et à mesure. Ici, point de fantastique contrairement aux Mystères d’Harper Connelly, où l’on en avait une petite touche grâce au don de Harper (celui de détecter les morts, pour rappel), ici Lily est une simple jeune femme, qui fait des ménages dans divers appartements. Alors qu’elle n’arrivait pas à dormir, elle est allée faire un tour dehors, quand elle voit une ombre avec des sacs. Elle se cache et une fois que l’ombre disparait, elle va voir ce que c’est et découvre le cadavre du propriétaire des appartements. Ne voulant pas être mêlée à cette affaire d’une quelconque manière, Lily va appeler anonymement l’un de ses voisins flics pour qu’il s’en occupe et ne laisse pas le corps du proprio dehors. Lily pensant être tranquille va continuer sa petite vie, faire ses ménages, prendre ses cours d’auto défense dans un club… sauf qu’évidemment, ça ne va pas se passer ainsi. Elle va malgré elle, se retrouver en plein cœur de l’enquête, quitte à chercher elle-même le coupable pour qu’on la laisse tranquille et qu’on ne découvre rien de son passé…

L’écriture de Harris est toujours aussi simple mais agréable. Elle a le don de nous transporter avec aisance dans ces univers, à se fondre dans la peau du personnage (c’est toujours écrit à la première personne) et à créer des personnages attachants et touchants au passé assez difficile (c’est le cas pour ces 3 héroïnes, même si ça se situe à différents niveaux). Ça se lit donc très bien et très vite une fois encore (le livre semi-poche comme les Harper, fera sûrement dans les 300 pages, rien de bien gros – supposition de ma part comme je n’avais pas le vrai livre, mais une grande épreuve A4). J’ai vraiment pris du plaisir en découvrant cette série qui je pense mérite d’être lue.

Quant à l’intrigue, je l’ai trouvé intéressante et bien menée. Lily découvre un cadavre et va se retrouver mêlée à l’enquête malgré elle pour deux raisons : la première, elle ne veut pas qu’on découvre qui elle est, et de l’autre, en tant que femme de ménage, il est des choses qu’elle sait plus que d’autres (et les gens pensent d’ailleurs qu’elle peut tout savoir). Elle entend et voit des choses mais sans jamais en parler (ce qu’apprécie ses clients), donc c’est un atout pour elle dans son enquête et Lily est loin d’être bête et va donc chercher qui a pu faire ça. Pourtant au départ, elle ne voulait pas être mêlée à tout ça, d’où l’appel anonyme à son voisin qui est flic, mais les circonstances vont être telle qu’elle n’aura pas le choix, car premièrement, le flic ne va pas la lâcher et qu’en plus de ça, il semblerait que quelqu’un s’en prenne à elle, d’une manière inquiétante…

Je dois avouer que pendant une bonne partie du livre, je n’avais aucune idée de l’identité du coupable. Encore une fois, Charlaine Harris sait créer du suspense, faire languir ses lecteurs car les révélations (quelles qu’elles soient) n’arrivent toujours que par petite touche et plus ou moins tardivement. Grâce à cela, elle sait accrocher son lecteur et à lui donner envie de continuer. Encore une fois, au même niveau que Les Mystères d’Harper Connelly, c’est une enquête « tranquille », c’est relativement posé, on a pas mal de choses qui relatent la vie de Lily (ses ménages et séances au club) donc rien de palpitant en soi, néanmoins il y a quand même de l’action, et ce qui est surtout intéressant ici, ce sont toutes les réflexions de Lily qui tente de trouver la solution. Elle n’est pas flic ou autre, c’est juste une femme de ménage donc on ne peut pas non plus décemment lui reprocher de raconter sa vie quotidienne, mais qui ici va s’en retrouver un peu chamboulé, et cela à différents niveaux (mais je vous laisse découvrir tout ça).

Les personnages de manière générale sont intéressants et suffisamment développés pour le peu qu’on les voit et au vu de l’épaisseur du livre. On découvre évidemment en premier lieu Lily, qui est pleine de mystères. Bien que ce soit écrit à la première personne, elle ne nous dévoile pas tout d’elle, il est des choses qu’on ne voit et comprend qu’au fur et à mesure qu’elle veuille bien nous en parler (et du coup en en parlant souvent avec quelqu’un). C’est une jeune femme de 31 ans, qui était douée à l’école et qui aurait pu faire de grandes choses et pourtant elle se retrouve femme de ménage, donc cela crée un décalage et on se demande ce qui a bien pu se passer pour qu’elle soit ainsi. Un évènement a perturbé sa vie et l’a rendu d’une certaine manière plus fragile et plus secrète, mais de l’autre ça l’a rendu plus forte et incité à prendre ses cours d’auto-défense dans le club de Marshall Sekada, qui lui permette de se défouler et de ne penser à rien.

Quant aux autres, eh bien on apprend à les connaitre au fur et à mesure, et en tant que femme de ménage, elle sait tout un tas de choses sur ces clients, donc entre ce qu’on voit et ce que Lily nous dit, il peut y avoir un monde et cela nous influence énormément pour la découverte du meurtrier, et peut également nous induire en erreur.

En bref, ce livre a été une bonne découverte et je persiste à dire encore une fois ici que Charlaine Harris se débrouille mieux avec des enquêtes policières, que des livres d’urban fantasy. Cela semble plus cohérent, plus intéressant à mes yeux. Donc maintenant, reste à lire la suite de la série pour voir si ça vaut toujours le coup, mais à mon avis, ça doit être vraiment bien (et c’est également une petite série, 4 ou 5 tomes, il faut que je me renseigne). Bonne lecture !
likeflag

Sign into Goodreads to see if any of your friends have read Meurtre à Shakespeare.
sign in »

Reading Progress

01/02/2012 page 107
41.8%

No comments have been added yet.