Catherine Letendre's Reviews > The Bostonians

The Bostonians by Henry James
Rate this book
Clear rating

by
5788938
's review
Aug 02, 2011

did not like it
Read from March 11 to 20, 2016

149 pages. C'est mon maximum. Supposément l'histoire d'une féministe qui s'associe à une autre, c'est en réalité l'histoire d'une femme riche et hypocrite qui paye les parents de l'autre pour s'adjoindre une compagne, tout en se donnant bonne conscience. Et si le début semblait drôle, ça l'est beaucoup moins lorsqu'on se rend compte que la satire est de moins en moins présente.

Je m'avoue vaincue par Henry James. Sa surabondance de détails futiles et sans intérêt me font tomber dans la lune en pleine lecture. Je devais m'y reprendre à plusieurs reprises pour finir chaque page. Et cela aurait été déjà mieux si M. James avait compris l'usage de la fabuleuse invention qu'est le paragraphe! Pas besoin de recommencer du haut de page complètement à chaque fois.

Il est malheureux que la cause féministe ait été liée à cette histoire de petites gens sans intérêt qui se font croire à eux-mêmes qu'ils contribuent à une grande cause. Dommage que j'ai acheté ce livre, le troc-livre de mon quartier s'en verra très bientôt augmenté.

-Mise à jour septembre 2016-
*Spoiler Alert*
J'ai fini par finir ce fichu bouquin. J'ai toujours beaucoup de difficulté à ne pas terminer un livre, même le plus mauvais. La suite m'a parue moins frustrante au niveau des idéaux puisque le milieu n'est que du mémérage de bonnes femmes (Olive et Adeline principalement). Ce n'est pas frustrant, c'est juste ennuyeux. La fin redevient toutefois fâchante quand l'héroïne soit-disant féministe jette tous ses principes par la fenêtre pour marier le plus losers des sudistes machistes qui voit sa femme à ses fourneaux à repriser ses chaussettes trouées pendant que lui s'acharne à faire faillite car totalement incompétent dans son domaine.

Tel une défenderesse de la lutte anti-drogue qui soudainement tombe amoureuse du caïd de l'héroïne et s'enfuit avec lui en laissant tout tomber. On se dit que soit elle ne croyait pas vraiment aux valeurs qu'elle véhiculait, soit elle n'aime pas réellement le mec. D'une façon ou d'une autre, on est déçu d'avoir perdu notre temps avec cette écervelée.
flag

Sign into Goodreads to see if any of your friends have read The Bostonians.
Sign In »

Reading Progress

03/11/2016 marked as: currently-reading
03/20/2016 marked as: read

No comments have been added yet.