Yann's Reviews > La Princesse de Clèves

La Princesse de Clèves by Madame de La Fayette
Rate this book
Clear rating

by
5841104
's review
Jul 23, 11

bookshelves: renaissance, france, sexisme, fiction, age-classique
Read on May 08, 2009 — I own a copy

A la cour d'Henri II, une jeune noble est rongée par des scrupules que lui inspirent l'empire d'une passion pour le beau Nemours, dont elle sait quelle est aimée, alors qu'elle est mariée à M de Cleves qui l'aime tout autant, tandis qu'elle n'éprouve pour lui que du respect. L'honneur guide toutes les conduites en ces temps, et prévenue des suites ennuyantes qui pourraient s'abattre sur elle si elle cédait aux appels de son cœur, elle combat cet amour en dissimulant ses sentiments et en fuyant l'auteur de son trouble, donnant par la autant de marques d’intérêt qui trahissent son secret. Travaillée par sa conscience, elle avoue à son mari, pour l'assurer de la constance de sa conduite et de l'égarement de ses sentiments. Bien loin de le calmer, cela le plonge dans les tourments de la jalousie, tout en l’empêchant de pouvoir venger son chagrin de par la conduite irréprochable de sa femme. Vaincu par la tristesse, le mari meure, et convaincue d'être à l'origine de ce malheur, la veuve demeure inflexible aux sollicitations pressantes de Nemours, pour ne pas donner prise à de cruels remords. Ce roman inspire beaucoup de pitié pour les moeurs cruels d'une société qui donnant toute licence et honneurs à l'inconstance des hommes, resserre la conduite les femmes dans des bornes étroites prescrites par des préjugés, dont les écarts engendrent les pires suites. Les conséquences tragiques de l'observation de ces devoirs inspirés par une fausse morale en condamnent sans équivoque la rigueur, car l'on sent bien qu'il eut été plus commode et plus naturel pour la princesse de Cleve de dissimuler, et laisser croître et périr une inclination plutôt que de l'exciter par une conduite trop rigide pour laquelle toute la prudence qu'elle prodigue s'avère insuffisante
4 likes · Likeflag

Sign into Goodreads to see if any of your friends have read La Princesse de Clèves.
Sign In »

Comments (showing 1-4 of 4) (4 new)

dateDown arrow    newest »

Amandine En relisant ce commentaire, j'ai failli l'aimer une deuxième fois, ayant oublié que je l'avais déjà fait. Je n'avais pas vu l'intrigue sous cet angle (je crois que La belle personne revu avant de terminer le livre m'a influencée et m'a fait trouver cette conduite moins cruelle pour soi-même qu'elle ne l'est vraiment), mais c'est un point de vue vraiment intéressant et juste.


Yann Amandine, si cette époque vous plaît, je vous conseille vivement de lire le "livre du courtisan" de Baldassare Castiglione. Vous y trouverez beaucoup de clefs pour comprendre la noblesse des XVIème et XVIIème, car cet ouvrage a profondément inspiré la réforme de leurs mœurs, lorsqu'il a fallu pour cette classe abandonner ce qui fondait leurs privilèges : l'activité guerrière, rendue obsolète par l'usage généralisé de la poudre à canon. Je vous suggère aussi, les mémoires de madame de Motteville (la Fronde vue par le pouvoir royal), les "maximes" de La Rochefoucault (le grand ami de mme de La Fayette), et "l'histoire amoureuse des Gaules" de Bussy Rabutin, le cousin de Marie de Sévigné.


Amandine Je note tous ces titres, merci beaucoup pour ces conseils! Le premier m'intéresse notamment beaucoup et me sera certainement utile.


message 4: by Richard (last edited Sep 18, 2011 08:59AM) (new)

Richard J'ai lu avec beaucoup de plaisir votre review, parce que pendant mes études de littérature, Mme de La Fayette était parmi mes auteurs préférés. Connaissez-vous aussi son roman Zaïde?

Tout comme Amandine, je vous remercie de vos conseils et je reste étonné devant la largeur de vos lectures.


back to top