My Inner Shelf's Reviews > Le Cabinet Noir

Le Cabinet Noir by Peter Straub
Rate this book
Clear rating

by
996682
's review
Apr 16, 09

bookshelves: polar-thriller
Read in April, 2009

Voilà deux ans que je n’avais pas lu Straub, et quelles retrouvailles ! Peu avant la création de ce blog j’avais englouti la trilogie Blue Rose et quelques autres romans du zigoto, et son talent de narrateur ainsi que son imagination demeurent éblouissants d’efficacité. Le Cabinet noir est directement lié à son précédent roman, Les enfants perdus, mais on pourra lire celui-ci indépendamment, même si l’idéal pour s’imprégner de l’univers de Straub est de les lire dans l’ordre, de la même manière que Blue Rose, composé de 3 romans et histoires différents et qui gagnent à être lus à la suite, tant les connections a priori invisibles se révèlent au fur et à mesure de la lecture.

Donc, dès les départ Straub, fidèle à son habitude, prend son temps (mais juste ce qu’il faut) pour nous mettre en situation. Présentation des personnages, lesquels s’avèrent comme toujours très approfondis et attachants, troublants de réalisme. Straub s’amuse à prêter à son héros, le romancier récurrent Tim Underhill, certaines de ses propres caractéristiques. Ce dernier joue aussi avec ces dédoublement avec l’héroïne du roman qu’il est en train d’écrire. Déjà à ce niveau-là on devine que Straub va s’en donner à cœur joie et nous balader entre fiction, réalité, imaginaire, et fantasmes. Et je dois dire qu’en y repensant les bras m’en tombent, l’intrigue est franchement tordue, on vire assez vite dans le fantastique, sauf qu’avec Straub on a toujours une dimension réaliste et des personnages tellement cohérents que l’association de tout ça donne le frisson de plaisir intense et exacerbé lorsque la fiction rencontre littéralement la réalité. On n’aurait pas pu faire plus basique et caricatural. Et pourtant, ça marche, pour les raisons que je viens d’évoquer. L’écriture de Straub est en outre très fine et subtile, il ne fait pas dans la facilité, même si dans mes souvenirs la trilogie Blue Rose me semble bien plus touffue et complexe, il reste un auteur très littéraire et profond. Les dialogues sont particulièrement justes. Il n’est pas seulement un excellent conteur d’histoire fantastique ou d’horreur, c’est aussi un vrai écrivain qui balade son lecteur au fil d’une prose vraiment enivrante, des histoires tortueuses autour de personnages fascinants.
likeflag

Sign into Goodreads to see if any of your friends have read Le Cabinet Noir.
sign in »

Reading Progress

04/14/2009 page 40
12.82%

No comments have been added yet.