Bertrand's Reviews > La saison des conquêtes

La saison des conquêtes by Fabrice Colin
Rate this book
Clear rating

by
3636573
's review
Apr 26, 2010

really liked it
bookshelves: fantasy, high-fantasy, heroic-fantasy
Read in January, 2005 , read count: 1

Pour ceux qui ne le connaîtraient pas encore, Fabrice Colin est un des jeunes espoirs français des littératures de l’imaginaire. Touche à tout, ses romans lorgnent vers le steampunk, l’heroic fantasy, la littérature jeunesse ou blanche. Se distinguant généralement par sa sensibilité, son travail minutieux et créatif de la forme, il se frotte dans Winterheim aux ténors de la fantasy épique où preux chevaliers au sortir de l’adolescence s’en vont accomplir leur destin et sauver le monde connu de sa perte.
Le premier tome nous avait laissés exsangues, avec la séparation de Janes et Livia. Le jeune homme va connaître l’exil et fera tout pour récupérer sa belle. Accueilli au royaume des magiciens-poètes il emmêlera puis démêlera le fatras de manipulations des Faeders et Dragons dans leur lutte millénaire.
La Saison des Conquêtes est avant tout une transition entre deux tomes où les enjeux dramatiques sont à peu près inexistants. Le roman bascule du côté quête initiatique du tome précédent à une fantasy épique débridée et généreuse que l’on pressent être la teneur du dernier roman de la trilogie. Au passage, Fabrice Colin nous gratifie d’un « road trip » sinueux à travers les différentes contrées de Midgard qui semble être avant tout l’occasion de laisser parler son talent pour les descriptions chatoyantes et poétiques. Un détour sans doute agréable pour les amateurs de belle plume, mais qui n’est pas avouons-le une plus-value énorme pour le cycle dans son ensemble.
L’auteur choisit ensuite de nous emmener vers de grandes batailles dégoulinantes d’héroïsme qui rappellent bien d’autres œuvres du genre. Colin parvient presque à éviter l’écueil de la redite de Tolkien en insistant sur le conflit ouvert entre hommes et Faeders (les divinités de Winterheim) qui est un des thèmes centraux de la série. Sans nettoyer son texte de tous les clichés, il réussit à sublimer ces quelques stéréotypes par la justesse de son écriture. Au final on reste circonspect par ce roman qui certes ne manque pas d’inventivité, mais s’appuie trop sur les deux autres tomes pour posséder son identité et sa force propre. A lire pour les belles pages et pour connaître la suite de l’histoire.
Extrait : « Son visage était un paysage, un parchemin où, de crevasses en ravines, se lisaient les fêlures d’une existence tourmentée. Mais il émanait de lui une force mystérieuse. »
flag

Sign into Goodreads to see if any of your friends have read La saison des conquêtes.
Sign In »

No comments have been added yet.