Goodreads helps you keep track of books you want to read.
Start by marking “L'ennemi principal (Tome 2): penser le genre” as Want to Read:
L'ennemi principal (Tome 2): penser le genre
Enlarge cover
Rate this book
Clear rating
Open Preview

L'ennemi principal (Tome 2): penser le genre

4.33  ·  Rating Details ·  6 Ratings  ·  1 Review
Après Economie politique du patriarcat, Penser le genre constitue le tome 2; de L'Ennemi principal. L'auteure nous présente la suite de son analyse matérialiste de la société, une analyse en termes de rapports sociaux et donc politiques, fondamentale pour la compréhension de toutes les oppressions, fondamentale à tout projet d'émancipation.
386 pages
Published 2009 by Éditions Syllepse (first published 2001)
More Details... edit details

Friend Reviews

To see what your friends thought of this book, please sign up.

Reader Q&A

To ask other readers questions about L'ennemi principal (Tome 2), please sign up.

Be the first to ask a question about L'ennemi principal (Tome 2)

Community Reviews

(showing 1-31)
filter  |  sort: default (?)  |  Rating Details
Chasc
Sep 24, 2014 Chasc rated it really liked it
Shelves: 2014
Il s'agit d'une collection d'articles écrits il y a une dizaine d'année (pour les plus récents). Ils ne présentent pas le même niveau d'intérêt et certain ne sont plus très pertinents ou mériteraient d'être mis à jour (// législation, réponse à une attaque ad hominem...). Ça se répète pas mal, aussi.
Mais c'était globalement très dense, très radical, bien écrit, plutôt clair. Mais dense. J'ai mis plusieurs mois à le lire, ce qui est plutôt rare.
- La préface est très bien.
- L'article "L'inventi
...more
Mehran
Mehran rated it liked it
Sep 04, 2011
Grasser
Grasser rated it it was amazing
Feb 07, 2015
Ines Pariset
Ines Pariset rated it it was amazing
Jan 08, 2016
sidrane
sidrane rated it it was amazing
Mar 11, 2012
Remi Gau
Remi Gau rated it really liked it
Jul 06, 2013
Zoe
Zoe added it
Dec 07, 2007
Iris Iris
Iris Iris marked it as to-read
Sep 01, 2011
When.somebody
When.somebody marked it as to-read
May 30, 2012
C.
C. marked it as to-read
Mar 20, 2014
Aiminoes
Aiminoes marked it as to-read
Sep 11, 2014
Corinne Yan
Corinne Yan marked it as to-read
Sep 25, 2014
Arc  En Ciel
Arc En Ciel marked it as to-read
Oct 25, 2014
Deniz Lala
Deniz Lala marked it as to-read
Dec 21, 2014
Marily SV
Marily SV marked it as to-read
Jan 22, 2015
Emma
Emma marked it as to-read
Sep 01, 2015
Pascale
Pascale marked it as to-read
Nov 17, 2015
Jessica Mchcva
Jessica Mchcva marked it as to-read
Mar 13, 2016
Man4science
Man4science marked it as to-read
Apr 03, 2016
Gabriel Guerin
Gabriel Guerin marked it as to-read
Apr 29, 2016
Eli
Eli marked it as to-read
Jun 06, 2016
Nadia
Nadia marked it as to-read
Jun 08, 2016
Nat
Nat marked it as to-read
Jun 10, 2016
Sarah
Sarah marked it as to-read
Sep 19, 2016
Danaë Erwanna
Danaë Erwanna marked it as to-read
Aug 22, 2016
Sean
Sean marked it as to-read
Sep 27, 2016
Inés
Inés marked it as to-read
Sep 29, 2016
alice
alice marked it as to-read
Oct 22, 2016
Flavia
Flavia marked it as to-read
Nov 13, 2016
There are no discussion topics on this book yet. Be the first to start one »
Christine Delphy is a French sociologist, feminist, writer and theorist. She was a co-founder of the review Nouvelles questions féministes (New Feminist Issues) with Simone de Beauvoir in 1977.
More about Christine Delphy...

Share This Book



“Beaucoup continuent d’invoquer la “force physique supérieure des mâles” comme facteur de la sujétion des femmes. Comme les auteur(e)s qui invoquent le “pouvoir de gestation” des femmes, ils considèrent que certains traits physiques “constituent des pouvoirs en soi”, et donc des pouvoirs réels à moins que la société n’intervienne pour contrarier cette hiérarchie naturelle. Mais il est remarquable que cette vision du rôle de la force individuelle soit utilisée en ce qui concerne les rapports entre les sexes, et ne soit utilisée que là, et pas dans l’explication des rapports entre colonisateurs et colonisés, Blancs et Noirs, patrons et employés, etc. Cette “explication” naturaliste et individualiste revient à nier que les rapports entre les sexes sont des rapports entre les groupes. Or la force physique n’intervient pas – même pas comme “pouvoir en soi” – dans les rapports entre les groupes. Les Américains ont été battus au Vietnam par un peuple fait d’individus dont aucun n’aurait résisté dans un combat singulier (et ceci n’est qu’un exemple parmi des milliers). Encore eut-il fallu que la société permette ce combat singulier, qu’elle l’organise.” 0 likes
“Ce qui explique les violences conjugales, c'est la conjugalité” 0 likes
More quotes…