Goodreads helps you follow your favorite authors. Be the first to learn about new releases!
Start by following René Guénon.

René Guénon René Guénon > Quotes


René Guénon quotes (showing 1-30 of 51)

“The quantitative degeneration of all things is closely linked to that of money, as is shown by the fact that nowadays the ‘worth’ of an object is ordinarily ‘estimated’ only in terms of its price, considered simply as a ‘figure’, a ‘sum’, or a numerical quantity of money; in fact, with most of our contemporaries, every judgment brought to bear on an object is nearly always based exclusively on what it costs. The word ‘estimate’ has been emphasized because it has in itself a double meaning, qualitative and quantitative; today the first meaning has been lost to sight, or what amounts to the same thing, means have been found to equate it to the second, and thus it comes about that not only is the ‘worth’ of an object ‘estimated’ according to its price, but the ‘worth’ of a man is ‘estimated’ according to his wealth.”
René Guénon
“The profane sciences of which the modern world is so proud are really and truly only the degenerate ‘residues’ of the ancient traditional sciences.”
René Guénon
“The men of today boast of the ever growing extent of the modifications they impose on the world, and the consequence is that everything is thereby made more and more ‘artificial’…”
René Guénon
“What men call chance is simply their ignorance of causes; if the statement that something had happened by chance were to mean that it had no cause, it would be a contradiction in terms.”
René Guénon, The Crisis of the Modern World
“The “end of a world” never is and never can be anything but the end of an illusion.”
René Guénon
“It sometimes so happens that people who imagine that they are fighting the devil, whatever their particular notion of the devil may be, are thus turned, without any suspicion of the fact on their part, into his best servants!”
René Guénon
“[Modern scientific] theories can necessarily never be more than hypothetical, since their starting-point is wholly empirical, for facts in themselves are always susceptible of diverse explanations and so never have been and never will be able to guarantee the truth of any theory.”
René Guénon
“It is doubtless true that the masses have always been led in one way or another, and it could be said that their part in history consists primarily in allowing themselves to be led, since they represent a predominantly passive element, a materia in the Aristotelian sense of the word; but in order to lead them today it is sufficient to possess oneself of purely material means, taking the word matter this time in its ordinary sense, and this clearly shows to what depths the present age has sunk; and at the same time these same masses are made to believe that they are not being led, but that they are acting spontaneously and governing themselves, and the fact that they believe this to be true gives an idea of the extent of their unintelligence.”
René Guénon
“The falsification of everything has been shown to be one of the characteristic features of our period, but falsification is not in itself subversion properly so-called, though contributing directly to the preparation for it. Perhaps the clearest indication of this is what may be called the falsification of language, taking the form of the misuse of certain words that have been diverted from their true meaning; misuse of this kind is to some extent imposed by constant suggestion on the part of everyone who exercises any kind of influence over the mentality of the public.”
René Guénon
“Indeed, some of the problems commonly engaging the attention of philosophical thought appear to be deprived, not only of all importance, but of any meaning as well; a host of problems arise resting solely upon some ambiguity or upon a confusion of points of view, problems that only exist in fact because they are badly expressed, and that normally should not arise at all. In most cases therefore, it would in itself be sufficient to set these problems forth correctly in order to cause them to disappear, were it not that philosophy has an interest in keeping them alive, since it thrives largely upon ambiguities.”
René Guénon, Introduction to the Study of the Hindu Doctrines
“[...] Thus the sedentary peoples create the plastic arts (architecture, sculpture, painting), the arts consisting of forms developed in space; the nomads create the phonetic arts (music, poetry), the arts consisting of forms unfolded in time; for, let us say it again, all art is in its origin essentially symbolical and ritual, and only through a late degeneration, indeed a very recent degeneration, has it lost its sacred character so as to become at last the purely profane 'recreation' to which it has been reduced among our contemporaries.”
René Guénon, The Reign of Quantity and the Signs of the Times
“[...] Ensuite, il est une autre raison pour laquelle l’Oriental, qui n’a pas le moindre esprit de propagande, ne trouvant aucun intérêt à vouloir répandre à tout prix ses conceptions, est résolument opposé à toute « vulgarisation » : c’est que celle-ci déforme et dénature inévitablement la doctrine, en prétendant la mettre au niveau de la mentalité commune sous prétexte de la lui rendre accessible ; ce n’est pas à la doctrine de s’abaisser et de se restreindre à la mesure de l’entendement borné du vulgaire ; c’est aux individus de s’élever, s’ils le peuvent, à la compréhension de la doctrine dans sa pureté intégrale.”
René Guénon, Introduction to the Study of the Hindu Doctrines
“This now leads us to elucidate more precisely the error of the idea that the majority should make the law, because, even though this idea must remain theoretical - since it does not correspond to an effective reality - it is necessary to explain how it has taken root in the modern outlook, to which of its tendencies it corresponds, and which of them - at least in appearance - it satisfies. Its most obvious flaw is the one we have just mentioned: the opinion of the majority cannot be anything but an expression of incompetence, whether this be due to lack of intelligence or to ignorance pure and simple; certain observations of 'mass psychology' might be quoted here, in particular the widely known fact that the aggregate of mental reactions aroused among the component individuals of a crowd crystallizes into a sort of general psychosis whose level is not merely not that of the average, but actually that of the lowest elements present.”
René Guénon, The Crisis of the Modern World
“[...] d’ailleurs nous ne pouvons nous empêcher de constater que, comme tous les propagandistes, les apôtres de la tolérance sont très souvent, en fait, les plus intolérants des hommes.”
René Guénon, East and West
“Alors, il ne reste plus qu’une seule hypothèse acceptable : c’est que la science d’Idris est bien vraiment cachée dans la Pyramide, mais parce qu’elle se trouve incluse dans sa structure même, dans sa disposition extérieure et intérieure et dans ses proportions ; et tout ce qu’il peut y avoir de valable dans les «découvertes» que les modernes ont faites ou cru faire à ce sujet ne représente en somme que quelques fragments infimes de cette antique science traditionnelle.”
René Guénon, Traditional Forms and Cosmic Cycles
“The same trend is noticeable in the scientific realm: research here is for its own sake far more than for the partial and fragmentary results it achieves; here we see an ever more rapid succession of unfounded theories and hypotheses, no sooner set up than crumbling to give way to others that will have an even shorter life - a veritable chaos amid which one would search in vain for anything definitive, unless it be a monstrous accumulation of facts and details incapable of proving or signifying anything. We refer here of course to speculative science, insofar as this still exists; in applied science there are on the contrary undeniable results, and this is easily understandable since these results bear directly on the domain of matter.”
René Guénon, The Crisis of the Modern World
“[...] Within the religious realm, the same can be said about that type of'apologetics' that claims to agree with the results of modern science-an utterly illusory undertaking and one that constantly requires revision; one that also runs the risk of linking religion with changing and ephemeral conceptions, from which it must remain completely independent.”
René Guénon, The Crisis of the Modern World
“A ce propos, il y aurait lieu de se poser certaines questions assez curieuses : ainsi, on pourrait se demander pourquoi la langue chinoise représente symboliquement l’indéfini par le nombre dix mille ; l’expression « les dix mille êtres », par exemple, signifie tous les êtres, qui sont réellement en multitude indéfinie ou « innombrable ». Ce qui est très remarquable, c’est que la même chose précisément se produit aussi en grec, où un seul mot, avec une simple différence d’accentuation... sert également à exprimer à la fois l’une et l’autre de ces deux idées : μύριοι, dix mille ; μυρίοι, une indéfinité. La véritable raison de ce fait est celle-ci: ce nombre dix mille est la quatrième puissance de dix ; or, suivant la formule du Tao-te-king, « un a produit deux, deux a produit trois, trois a produit tous les nombres », ce qui implique que quatre, produit immédiatement par trois, équivaut d’une certaine façon à tout l’ensemble des nombres, et cela parce que, dès que l’on a le quaternaire, on a aussi, par l’addition des quatre premiers nombres, le dénaire, qui représente un cycle numérique complet : 1+2+3+4=10, ce qui est... la formule de la Tétraktys pythagoricienne.”
René Guénon, La Grande Triade
“C’est là une des raisons pour lesquelles l’idée, émise par certains sous prétexte de « commodité », d’écrire l’arabe avec les caractères latins, est tout à fait inacceptable et même absurde (ceci sans préjudice d’autres considérations plus contingentes, comme celle de l’impossibilité d’établir une transcription vraiment exacte, par là même que les lettres arabes n’ont pas toutes leur équivalent dans l’alphabet latin). Les véritables motifs pour lesquels certains orientalistes se font les propagateurs de cette idée sont d’ailleurs tout autres que ceux qu’ils font valoir, et doivent être cherchés dans une intention « antitraditionnelle » en rapport avec des préoccupations d’ordre politique ; mais ceci est une autre histoire…”
René Guénon, Traditional Forms and Cosmic Cycles
tags: arabic
“En voulant séparer radicalement les sciences de tout principe supérieur sous prétexte d’assurer leur indépendance, la conception moderne leur enlève toute signification profonde et même tout intérêt véritable au point de vue de la connaissance, elle ne peut aboutir qu’à une impasse, puisqu’elle les enferme dans un domaine irrémédiablement borné.”
René Guénon, The Crisis of the Modern World
“Mais revenons à la question qui nous a conduit à ces considérations : il ne saurait s’agir en aucune façon de se « spécialiser » dans l’étude de la doctrine hindoue, puisque l’ordre de l’intellectualité pure est ce qui échappe à toute spécialisation. Toutes les doctrines qui sont métaphysiquement complètes sont pleinement équivalentes, et nous pouvons même dire qu’elles sont nécessairement identiques au fond ; il n’y a donc qu’à se demander quelle est celle qui présente les plus grands avantages quant à l’exposition, et nous pensons que, d’une manière générale, c’est la doctrine hindoue ; c’est pour cela, et pour cela seulement, que nous la prenons comme base. Si pourtant il arrive que certains points soient traités par d’autres doctrines sous une forme paraissant plus assimilable, il n’y a évidemment aucun inconvénient à y recourir ; c’est même là encore un moyen de rendre manifeste cette concordance dont nous venons de parler.”
René Guénon, East and West
“Toutes les supériorités dont se targuent les Occidentaux sont purement imaginaires, à l'exception de la seule supériorité matérielle; celle-là n'est que trop réelle, personne ne la leur conteste, et, au fond, personne ne la leur envie non plus; mais le malheur est qu'ils en abusent.”
René Guénon
“[...] Cela n'autorise-t-il pas à dire que la suprême habileté du diable, de quelque façon qu'on le conçoive, c'est de faire nier son existence ?”
René Guénon, The Spiritist Fallacy
“Certains des problèmes que se pose habituellement la pensée philosophique apparaissent même comme dépourvus, non seulement de toute importance, mais de toute signification; il y a là une foule de questions qui ne reposent que sur une équivoque, sur une confusion de points de vue, qui n’existent au fond que parce qu’elles sont mal posées, et qui n’auraient aucunement lieu de se poser vraiment; il suffirait donc, dans bien des cas, d’en mettre l’énoncé au point pour les faire disparaître purement et simplement, si la philosophie n’avait au contraire le plus grand intérêt à les conserver, parce qu’elle vit surtout d’équivoques.”
René Guénon, Introduction to the Study of the Hindu Doctrines
“La vérité est que entre l’Égypte antique et l’Égypte actuelle, il n’y a qu’une coïncidence géographique, sans la moindre continuité historique ; aussi la tradition dont il s’agit est-elle encore plus complètement étrangère, dans le pays où elle exista jadis, que le Druidisme ne l’est pour les peuples qui habitent aujourd’hui les anciens pays celtiques ; et le fait qu’il en subsiste des monuments beaucoup plus nombreux ne change rien à cet état de choses. Nous tenons à bien préciser ce point une fois pour toutes, afin de couper court à toutes les illusions que se font trop facilement à cet égard ceux qui n’ont jamais eu l’occasion d’examiner les choses de près ; et, en même temps, cette remarque détruira encore plus complètement les prétentions des « pseudo-initiés » qui, tout en se recommandant de l’antique Égypte, voudraient donner à entendre qu’ils se rattachent à quelque chose qui subsisterait en Égypte même ; nous savons d’ailleurs que ceci n’est point une supposition purement imaginaire, et que certains, comptant sur l’ignorance générale, en quoi ils n’ont malheureusement pas tout à fait tort, poussent effectivement leurs prétentions jusque là.”
René Guénon, Traditional Forms and Cosmic Cycles
“Quiconque se présente comme instructeur spirituel sans se rattacher à une forme traditionnelle déterminée ou sans se conformer aux règles établies par celle-ci ne peut avoir véritablement la qualité qu'il s'attribue ; ce peut être, suivant les cas, un vulgaire imposteur ou un " illusionné ", ignorant les conditions réelles de l'Initiation ; et dans ce dernier cas plus encore que dans l'autre, il est fort à craindre qu'il ne soit trop souvent, en définitive, rien de plus qu'un instrument au service de quelque chose qu'il ne soupçonne peut-être pas lui-même.”
René Guénon
“Those who might be tempted to give way to despair should realize that nothing accomplished in this order can ever be lost, that confusion, error and darkness can win the day only apparently and in a purely ephemeral way, that all partial and transitory disequilibrium must perforce contribute towards the greater equilibrium of the whole, and that nothing can ultimately prevail against the power of truth.”
René Guénon, The Crisis of the Modern World
“La civilisation occidentale apparaît dans l’histoire comme une anomalie : parmi toutes celles qui nous sont connues plus ou moins complètement, cette civilisation est la seule qui se soit développée dans un sens purement matériel, et ce développement monstrueux, dont le début coïncide avec ce qu’on est convenu d’appeler la Renaissance a été accompagné, comme il devait l’être fatalement, d’une régression intellectuelle correspondante ; nous ne disons pas équivalente, car il s’agit de deux ordre de choses entre lesquels il ne saurait y avoir aucune commune mesure. Cette régression en est arrivée à un tel point que les Occidentaux d’aujourd’hui ne savent plus ce que peut-être l’intellectualité pure, qu’ils ne soupçonnent même pas que rien de tel puisse exister : de là leur dédain, non seulement pour les civilisations orientales, mais même pour le Moyen Age européen, dont l’esprit ne leur échappe guère moins complètement.”
René Guénon
“Qui dit individualisme dit nécessairement refus d'admettre une autorité supérieure à l'individu, aussi bien qu'une faculté de connaissance supérieure à la raison individuelle ; les deux choses sont inséparables l'une de l'autre. Par conséquent, l'esprit moderne devait rejeter toute autorité spirituelle au vrai sens du mot, prenant sa source dans l'ordre supra-humain, et toute organisation traditionnelle, qui se base essentiellement sur une autorité, quelle que soit la forme qu'elle revêt, forme qui diffère naturellement suivant les civilisations.”
René Guénon, The Crisis of the Modern World
“Si l’on définit la "démocratie" comme le gouvernement du peuple par lui-même, c’est là une véritable impossibilité, une chose qui ne peut pas même avoir une simple existence de fait, pas plus à notre époque qu’à n’importe quelle autre ; il ne faut pas se laisser duper par les mots, et il est contradictoire d’admettre que les mêmes hommes puissent être à la fois gouvernants et gouvernés, parce que, pour employer le langage aristotélicien, un même être ne peut être "en acte" et "en puissance" en même temps et sous le même rapport.”
René Guénon, The Crisis of the Modern World

« previous 1

All Quotes | Add A Quote
Play The 'Guess That Quote' Game